La communauté médicale part en guerre contre la propagation "impunie" de fake news sur les réseaux sociaux

30/01/2024 Par Louise Claereboudt
Ethique
Alors qu'un projet de loi visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires doit être débattu en février à l'Assemblée nationale, plusieurs sociétés savantes et syndicats de médecins tirent la sonnette d'alarme, dans une tribune publiée ce mardi 30 janvier. Il est temps de "mettre fin à la propagation impunie de fausses informations médicales", en particulier sur les réseaux sociaux, appellent-ils. 

 

C'est un véritable ras-le-bol qu'exprime aujourd'hui la communauté médicale, dans une tribune publiée dans L'Express. Quatre ans après le début de l'épidémie de Covid-19 sur notre sol, la vérité scientifique est plus que jamais malmenée tant les fausses informations se diffusent à vitesse grand V "sur les réseaux sociaux et dans certains médias à grande audience", alertent plusieurs sociétés savantes et syndicats de médecins – dont l'Académie de médecine, la Société française de pharmacologie et thérapeutique, le Collège national des généralistes enseignants, etc. – dans un texte au ton grave. 

Si la peur a envahi la France au moment du premier confinement, l'arrivée des vaccins – pourtant signe d'espoir – a été accompagnée d'un flot de fausses informations médicales. Depuis, les thèses complotistes ont la part belle sur les réseaux sociaux. "Récemment, nous avons entendu que les vaccins anti-Covid seraient inefficaces, ou pire, responsables de cancers ou de la maladie de Creutzfeldt-Jakob alors qu’aucune donnée épidémiologique ne rapporte une quelconque augmentation de ces maladies en lien avec la vaccination", dénoncent les signataires de la tribune. 

Une probable référence à un message publié sur X (voir ci-dessous), le 17 janvier dernier, par le Pr Didier Raoult, défenseur de l'hydroxychloroquine et ancien directeur de l'IHU de Marseille, qui se terminait en ces termes : "Dans la prochaine étape, je vous détaillerai comment les ARN injectés ont produit des protéines inconnues qui expliquent, peut-être, la survenue imprévue d’encéphalopathie de type Creutzfeld-Jacob liées aux prions fabriqués à cette occasion, ce que prédisait le Pr Montagnier." 

La sphère complotiste s'est empressée de relayer ce message. A l'instar de Marc Doyer, porte-parole de Verity France, entité présentée comme une "association de victimes d'effets secondaires suite aux injections Covid". A son tour, le rappeur français Booba, suivi par plus de six millions d'internautes sur X, a relayé le post de Marc Doyer : "Je prends le risque… Je sais qu'il dit la vérité, et vous le savez aussi. Beaucoup trop de gens sont dans son cas. Ouvrez les yeux, c'est maintenant ou jamais", a-t-il écrit. Un soutien apprécié par le Pr Didier Raoult.  

 

"Assassin" 

Le Dr Jérôme Barrière, oncologue à Cagnes-sur-Mer et pourfendeur de la désinformation médicale, a interpellé Booba sur X, écrivant : "Vous partagez un contenu qui ne repose sur aucune donnée scientifique sérieuse. Votre compte est suivi par des millions de gens. Ne pensez-vous pas que vous devriez conserver une certaine réserve avant de donner votre opinion sur un sujet que vous ne maîtrisez pas ? Merci d’avance. Cordialement." S'en sont suivis des échanges de messages sur le réseau social, où chacun a avancé ses arguments... Jusqu'à ce que le rappeur n'insulte le médecin d'"assassin".  

L'oncologue s'est ensuite attiré les foudres des fans du rappeur, recevant une vague d'attaques, d'insultes et de menaces. 

Dans leur tribune, les signataires, dont fait partie le Dr Barrière en sa qualité de membre du conseil scientifique de la Société française du cancer, ont réaffirmé leur "soutien indéfectible envers les professionnels de santé qui s'efforcent de fournir au grand public des informations claires et loyales, fondées sur les données scientifiques". Ils dénoncent les "déclarations inquiétantes" qui "mettent en lumière la volonté de certains de semer la confusion et la peur dans le grand public avec des informations non étayées". 

"Il est essentiel de rappeler que les affirmations médicales doivent reposer sur des données solides issues de la science", écrivent-ils, dans ce contexte de défiance. 

Face à la désinformation médicale "relayée par des opportunistes", les signataires réclament "une régulation plus stricte des réseaux sociaux" afin de "protéger les citoyens". Cela doit passer par la loi, plaident-ils, alors que doit être bientôt débattu à l'Assemblée nationale un projet de loi visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires. Les auteurs de la tribune – qui réaffirment leur soutien à la vaccination – appellent à introduire des sanctions "pour ceux qui incitent à abandonner ou dénigrer un traitement médical reconnu".  

Le 25 janvier, le Conseil national de l'Ordre des médecins s'était lui aussi exprimé sur le sujet, se prononçant pour "la réintroduction dans l'article 4 du projet de loi contre les dérives sectaires d’un délit de sujétion sanctionnant toute provocation à l'abandon ou à l'abstention de suivre un traitement médical thérapeutique ou prophylactique, alors qu’il est contraire aux données acquises de la science et présenté comme bénéfique". 

 

Les sociétés savantes et syndicats veulent en outre renforcer la loi sur la liberté de la presse s'agissant de "la publication, la diffusion ou à la reproduction de fausses nouvelles". "Il est temps de choisir le camp de la santé contre toute forme d’obscurantisme", lancent-ils.

13 commentaires
5 débatteurs en ligne5 en ligne
Photo de profil de Jacques R
1,6 k points
Débatteur Passionné
Biologie médicale
il y a 6 mois
En théorie oui. En pratique gardons la nuance. Delfraissy "En France on estime qu'environ 10% de la population française a été en contact avec le virus qu'elle ait fait ou non des symptômes", a&nbsp...Lire plus
Photo de profil de Pierre Caro
1,4 k points
Débatteur Passionné
Anesthésie-réanimation
il y a 5 mois
« Ceux qui prétendent détenir la vérité sont ceux qui ont abandonné la poursuite du chemin vers elle. La vérité ne se possède pas, elle se cherche. » (Albert Jacquart) Merci chers collègues...Lire plus
Photo de profil de - Leng
609 points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
On voit que Raoult s'enfonce de plus en plus dans la complosphère au côté des Hanouna, Booba, Montagnier, et des récupérateurs politiques comme Dupont-Aignan ou Philipot ... sinistre brochette! Et ic...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17