Contre les gardes à rallonge, plus de 2 500 internes israéliens démissionnent

08/10/2021 Par Aveline Marques
International
Les internes en médecine israéliens ont engagé un bras de fer avec le ministère de la Santé sur leurs conditions de travail, et en particulier sur la durée des gardes. 
 

Ils ont mis leurs menaces à exécution. Faute d'accord trouvé avec le gouvernement, plus de 2500 internes en médecine israéliens ont remis au ministre de la Santé leur lettre de démission, qui sera effective dans deux semaines. 

Au cœur de leurs revendications, la durée de la garde, aujourd'hui fixée à 26 heures. Les internes, menés par l'organisation Mirsham, souhaitent la réduire à 18 heures. Mercredi, deux jours après une manifestation ayant rassemblé 500 internes devant le domicile du ministre, le gouvernement leur a soumis une proposition d'accord accédant partiellement à cette demande : la durée de la garde sera réduite à 18 heures à compter de 2026… mais dans certains hôpitaux seulement. La mesure serait ensuite généralisée si et seulement si le budget nécessaire au recrutement est trouvé et si une commission chargée d’examiner la question constate qu’il n’y a pas eu de dégradation des soins. 

Mais les jeunes médecins ont rejeté cette proposition, qui ne va selon eux pas assez loin. "Pour le moment, il n’y a qu’une réduction à 18 heures dans les zones périphériques du pays, et pas dans les départements de médecine interne ou les urgences, et rien ne garantit que le schéma se poursuivra, ce qui signifie qu’il réduit les gardes de seulement 10 % des internes", a dénoncé le Dr Ray Bitton, leader de l'organisation. 

Face à ces démissions massives, le ministre de la Santé israélien, Nitzan Horowitz, a manifesté une totale incompréhension. "Cela prend du temps parce qu’il faut plus de médecins, et c’est la logique de commencer à la périphérie pour ensuite l’étendre à tout le pays. Je veux que cela se fasse immédiatement pour tout le monde, mais il n’y a pas assez de médecins et nous devons le faire progressivement", a-t-il déclaré. "Nous ne sommes pas préparés à une démission massive demain. J’espère que cela ne se produira pas et je ne sais pas à quoi cela aboutirait", a ajouté le ministre. 

[avec Timesofisrael.com

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
3 débatteurs en ligne3 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17