Gestion "catastrophique" d’un service d’urgences : l’agrément de stage pour les internes retiré à l’hôpital 

26/07/2021
L’Agence régionale de Santé d’Île-de-France a décidé de suspendre l’agrément de stage du service d'accueil des urgences de l’Hôpital du Kremlin-Bicêtre, à cause de sa désorganisation et du sous-effectif médical. Le syndicat des internes des hôpitaux de Paris se félicite de cette nouvelle.  
 

Manque de coordination entre les soignants, délais importants de prise en charge, défaut de localisation des patients, examens dans les couloirs… début juillet, le syndicat des internes des hôpitaux de Paris (SIHP) dénonçait, dans un communiqué de presse, la gestion “catastrophique” du service d’accueil des urgences de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) et demandait une réévaluation urgente de l’agrément de terrain de stage.  

Le syndicat a été entendu par l’ARS d’Île-de-France qui, face à ce constat, a décidé de suspendre l’agrément pour le service à compter du 1er novembre 2021. Il sera réexaminé l’an prochain, en 2022.  

“Nous regrettons en revanche de n’avoir pas pu empêcher que les internes actuellement en stages dans certains services du CHU Kremlin-Bicêtre soient contraints de continuer à prendre des gardes dans ce service d’urgence”, indique le SIPH dans un nouveau communiqué. Le syndicat des internes espère donc que la direction renforcera les équipes médicales du CHU, ainsi qu’elle l’a promis. Il demande que les médecins seniors passent de deux à trois entre 18h30 et 8h du matin, mais également que la chambre de garde soit conforme à la réglementation.  

“Si toutes ces mesures ne sont pas effectives très rapidement, les internes sont prêts à exercer leur droit de grève pour se protéger des gardes dangereuses pour les patients comme pour eux”, prévient Léonard Corti, président du SIPH. “Nous saluons néanmoins cette décision historique pour les internes de médecine. Nous ne laisserons aucun service continuer à mépriser la sécurité des internes et des patients”, affirme-t-il encore. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17