"Je vais retirer mes enfants de l’école" : entre la 5e vague de Covid ou l’amende pour absentéisme, ce médecin a fait son choix | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je vais retirer mes enfants de l’école" : entre la 5e vague de Covid ou l’amende pour absentéisme, ce médecin a fait son choix

Face à la déferlante de la cinquième vague et l’inertie du ministère de l’Education, le Jérôme Barrière, oncologue à Cagnes-sur-Mer, annonce sur France Bleu qu’il va retirer ses enfants de l’école pour « ne pas mettre cette classe d’âge en danger » en attendant l’ouverture de la vaccination.

 

« Quatre cas dans la classe de junior… ». Alors que le protocole sanitaire en vigueur à l’école primaire depuis le 29 novembre n’impose plus la fermeture immédiate d’une classe dès la découverte d’un cas de Covid et que la vaccination des 5-11 ans n’est pas encore d’actualité, le Dr Jérôme Barrière, oncologue médical à Cagnes-sur-Mer, a pris une décision drastique : « Je vais retirer mes enfants de l'école car je ne veux pas mettre cette classe d'âge en danger », a-t-il annoncé sur France Bleu Azur mardi 7 décembre, et sur Twitter.

 

Lors d’une conférence de presse, lundi 6 décembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé un rehaussement au niveau 3 du protocole sanitaire à l’école primaire face à la cinquième vague. Il implique le port du masque en cours de récréation, une restriction des sports collectifs et des brassages à la cantine. L’avancement des vacances de Noël a, en revanche, été exclu. Quant à l’ouverture de la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans, elle est envisagée « sur la base du volontariat, si possible avant la fin de l’année », a précisé le Premier ministre.

Trop tard pour cet oncologue azuréen, qui milite pour la vaccination de cette classe d’âge depuis plusieurs semaines, ce qui lui a d’ailleurs valu de recevoir des menaces de mort. « Les enfants ne seront protégés par le vaccin que dans quelques semaines au printemps, les contaminations flambent en ce moment », souligne-t-il sur France Bleu Azur, déplorant l’inertie du Gouvernement face à l’explosion de l’incidence des cas chez les enfants.

En retirant ses deux enfants de l’école primaire dès la semaine prochaine, le médecin s’expose à une amende de 135 euros pour absentéisme illégitime. "Pour moi, c'est très important que les enfants aillent à l'école, ce n'est pas une variable d'ajustement", a déclaré le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, mardi sur RTL, réfutant l’existence d’une « explosion » des cas de Covid à l’école.

 

[avec FranceBleu.fr et RTL.fr]

13 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…