Port du masque par les personnes vaccinées: le HCSP lâche un peu de lest | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Port du masque par les personnes vaccinées: le HCSP lâche un peu de lest

Le Haut Conseil de santé publique (HCSP) a adapté ses recommandations en direction des personnes ayant bénéficié d'un schéma vaccinal complet. Il plaide pour le maintien du contact-tracing et des gestes barrières, mais préconise de permettre d’ôter le masque dans un cadre privé... sous conditions.

C'est à la fois une "position d'espoir" et une "position de prudence". Alors que le taux de vaccination progresse mais que la circulation du virus est encore forte, le Haut Conseil de santé publique a adapté ses recommandations sur la conduite à tenir pour les personnes ayant bénéficié d'un schéma vaccinal complet. Prenant en compte l'efficacité des vaccins en prévention des formes graves et l'intensification de la campagne vaccinale, il lâche un peu de lest sur le port du masque: "dans un cadre privé, amical ou familial, en milieu intérieur fermé", le HCSP estime que les personnes réunies peuvent ne pas porter de masque "si elles ont toutes bénéficié d’un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières : hygiène des mains, distance interindividuelle, aération et limitation à 6 du nombre de personnes". Deux exceptions: la présence d'une personne présentant un facteur de risque ou d'une personne qui n'a pas été complètement vaccinée.

Si le HCSP ne recommande pas d'alléger davantage les mesures barrières, c'est parce la situation épidémique actuelle est encore "défavorable", entraînant une "saturation hospitalière", et qu'il reste des incertitudes tant sur le risque pour une personne vaccinée de contaminer d'autres personnes que sur l'impact de la transmission, notamment avec les variants d'intérêt. Par ailleurs, la couverture vaccinale reste faible en France, avec 21,3% de la population ayant reçu au moins une injection et 8,5% de personnes complètement vaccinées en date du26 avril.

Le HCSP recommande donc aux pouvoirs publics d'"engager des campagnes de communication pédagogique à destination des citoyens vaccinés pour leur expliquer l’importance des mesures barrières, même en étant vaccinés" mais aussi de promouvoir des études évaluant le risque individuel d'infection et de transmission des personnes vaccinées ainsi que la réalisation de travaux de modélisation permettant d'évaluer le risque de transmission "en fonction de la levée de telle ou telle mesure barrière".

Il préconise également de poursuivre l'inclusion des personnes vaccinées dans la politique de contact-tracing et de continuer à les considérer comme contacts à risque, "même si ce risque est probablement diminué".

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…