Face à la flambée de Covid en Moselle, le Pr Fischer recommande de ne pas vacciner les soignants avec AstraZeneca | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Face à la flambée de Covid en Moselle, le Pr Fischer recommande de ne pas vacciner les soignants avec AstraZeneca

Le département de l'Est est l'un des plus touchés, avec un taux d'incidence qui frôle les 300 cas pour 100 000 habitants et une forte progression du variant sud-africain. Le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale recommande de vacciner les soignants au plus vite, avec des vaccins à ARN.

Pour le Pr Alain Fischer, il s'agit d'une "mesure de prudence". Alors que l'épidémie flambe en Moselle, avec une incidence de 290 cas pour 100 000 habitants début février, le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale estime qu'il faut "accélérer le rythme des injections chez les soignants". "Il faut protéger vite et fort ces personnes qui seront indispensables dans les hôpitaux et en ville en cas de dégradation de la situation", souligne le président de l'instance dans le Journal du dimanche.

Mais pas avec n'importe quel vaccin. Le Pr Fischer recommande ainsi au Gouvernement de modifier sa stratégie en Moselle en vaccinant les soignants de moins de 50 ans avec un vaccin à ARN et non avec le vaccin AstraZeneca, comme initialement prévu. Car en Moselle, le variant sud-africain du Sars-CoV-2 se diffuse, représentant aujourd'hui près de 100 cas pour 100 000 habitants. Alors que l'efficacité du vaccin AstraZeneca face à ce variant a été remise en cause par une petite étude, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale juge plus prudent de vacciner les soignants avec les vaccins Pfizer ou Moderna. "L'avantage du vaccin Pfizer, c'est que l'immunité est plus rapide, le rappel se faisant au bout de trois semaines", ajoute-t-il, contre neuf à douze semaines pour le vaccin britannique.

Dans un communiqué conjoint, la préfecture et l'ARS ont annoncé que le département bénéficierait d'une dotation exceptionnelle de 30 000 doses de vaccin supplémentaires. "Le département a réalisé ce week-end une opération exceptionnelle de vaccination de 2.000 personnes, venant s'ajouter aux plus de 35.000 personnes ayant déjà reçu au moins une injection", indique le communiqué. "La Moselle recevra également 28.000 autres doses supplémentaires dans les deux prochaines semaines, en plus des livraisons initialement prévues", ont-ils ajouté. Ces vaccins restent réservés aux personnes âgées d'au moins 75 ans et aux professionnels de santé. De nouveaux centres de vaccination vont ouvrir, et les centres existants vont étendre leurs horaires.

[avec Le Journal du dimanche et AFP]

 

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…