Une trentaine de médecins et chercheurs, dont Patrick Pelloux, appellent à "dissoudre" le Conseil scientifique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Une trentaine de médecins et chercheurs, dont Patrick Pelloux, appellent à "dissoudre" le Conseil scientifique

35 chercheurs, universitaires et médecins, ainsi que le très médiatique urgentiste Patrick Pelloux, appellent à la suppression du Conseil scientifique, chargé d’éclairer le Gouvernement dans la lutte contre le Covid-19. Ils critiquent la communication sur la crise du Covid, qu’ils jugent trop anxiogène. 

 

Dans une tribune publiée par Le Parisien, 35 chercheurs, universitaires et médecins, critiquent la politique et la communication du Gouvernement. Elles relèvent, selon eux, davantage d'un affichage d'une "posture protectrice" que d'une stratégie sanitaire précise. 

"Nous, scientifiques et universitaires de toutes disciplines, et professionnels de santé, exerçant notre libre arbitre et notre liberté d'expression, disons que nous ne voulons plus être gouvernés par et dans la peur. La société française est actuellement en tension, beaucoup de citoyens s'affolent ou au contraire se moquent des consignes, et nombre de décideurs paniquent. Il est urgent de changer de cap", écrivent les scientifiques. 

"Nous ne sommes pas en guerre mais confrontés à une épidémie qui a causé 30 décès le 9 septembre, contre 1438 le 14 avril. La situation n'est donc plus du tout la même qu'il y a 5 mois. (…) C'est pourquoi nous appelons les autorités politiques et sanitaires françaises à cesser d'insuffler la peur à travers une communication anxiogène qui exagère systématiquement les dangers sans en expliquer les causes et les mécanismes. Il ne faut pas confondre la responsabilisation éclairée avec la culpabilisation moralisatrice, ni l'éducation citoyenne avec l'infantilisation", ajoutent-ils jugeant irresponsable de "laisser planer la menace" d'un reconfinement. 

"Nous appelons également le Gouvernement à ne pas instrumentaliser la science. La science a pour condition sine qua non la transparence, le pluralisme, le débat contradictoire, la connaissance précise des données et l'absence de conflits d'intérêts. Le Conseil scientifique du Covid-19 ne respectant pas l'ensemble de ces critères, il devrait être refondé ou supprimé", tranchent les auteurs de la tribune, qui rappellent "que les premiers à soigner les malades sont les médecins généralistes".  

"Les écarter de la lutte contre le Covid, en ne leur fournissant ni tests ni masques et en suspendant leur liberté de prescrire les médicaments autorisés de leur choix a constitué...

29 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…