Plus de 10% des usagers ont activé "Mon espace santé"

04/11/2022 Par Aveline Marques
E-santé
Neuf mois après le lancement de ce nouveau carnet de santé numérique, le ministère de la Santé et l'Assurance maladie ont dressé un premier bilan "encourageant" de son utilisation. Mais dans l'attente de la mise à jour des logiciels-métiers, l'alimentation du dossier par les professionnels de santé libéraux reste limitée.

  Lancé en grande pompe en février dernier, Mon espace santé semble avoir trouvé son public. Suite à l'envoi massif de mails (77%) et de courriers (23%) par l'Assurance maladie, 65.4 millions de profils ont d'ores et déjà été créés automatiquement. Moins de 2% des usagers se sont effets opposés à la création. Fin octobre, 7.2 millions d'usagers, soit plus de 10% des personnes, avaient effectivement activé le service. "Cette tendance est encourageante quelques mois après l'ouverture du service et devrait s'accélérer notamment grâce à l'alimentation automatisée du dossier médical par les établissements et les professionnels de santé au fur et à mesure de la mise à jour des logiciels-métiers financée par le Ségur du numérique", soulignent le ministère et l'Assurance maladie dans le dossier de presse diffusé jeudi 3 novembre. Un réseau de 750 ambassadeurs Mon espace santé a été déployé sur le territoire pour aider les usagers les plus éloignés du numérique.

Depuis février 2022, plus de 7.2 millions de documents (certificats médicaux, résultats de biologie, dossiers d'hospitalisation) ont été intégrés par les usagers. Ces derniers commencent par ailleurs à compléter leur profil : 42% y ont ajouté au moins une mesure (poids, taille, tension…). Côté établissements et professionnels de santé, l'alimentation des DMP progresse : +420% entre janvier et septembre pour les établissements sanitaires (1.4 million de DMP alimentés), +274% pour les libéraux (119 000) et +405% pour les laboratoires de biologie médicale (1.7 million). Ce mois de novembre marque le lancement du catalogue de services (référencés par l'Etat) au sein de l'application Mon Espace santé : l'application de suivi du diabète FreeStyle LibreLink, Vidal Ma santé… En 2023, Mon Espace santé doit intégrer un agenda médical. A terme, il doit également devenir le carnet numérique de l'enfant.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17