Le BNC des médecins en cumul emploi-retraite a nettement augmenté

12/07/2023 Par L. C.
Le nombre de médecins en cumul emploi-retraite continue de s’accroître. Au 1er janvier, ils étaient 12 607, d’après les derniers chiffres de la Carmf. Le bénéfice non commercial moyen des médecins libéraux en cumul s’élevait à 75 007 euros. 

 

Au 1er janvier 2023, 12 607 médecins libéraux étaient en cumul emploi-retraite, soit +1,1% de plus que l’an dernier, d’après les derniers chiffres de la Carmf. L’augmentation des effectifs de médecins en cumul a été particulièrement forte entre 2009 et 2018 grâce au déplafonnement du cumul en 2009. 

Une image contenant texte, capture d’écran, Police, diagrammeDescription générée automatiquement
Source : Carmf

 

La Carmf expose également le profil de ces médecins en cumul. 79% sont des hommes. Les femmes ne représentent que 21% des médecins en cumul "alors qu’elles représentent 43% des cotisants et 27% des retraités", indique la Caisse. Elles sont en moyenne plus jeunes (71,25 ans) que leurs confrères masculins (72,45 ans). 

Le gros du bataillon est formé par les 70-74 ans, au nombre de 5 404. Les 75-79 ans sont 2 635. 587 médecins ont de 80 à 84 ans, 143 ont entre 85 et 89 ans. Et 35 médecins en activité ont plus de 90 ans.

 

Une image contenant texte, Visage humain, capture d’écran, hommeDescription générée automatiquement

 

"La médecine générale est sous-représentée chez les médecins en cumul par rapport à la médecine spécialisée, indique également la Carmf. Alors que 52% des médecins libéraux en activité sont généralistes, ils ne sont plus que 43% à exercer cette spécialité en cumul." La médecine générale reste toutefois la plus exercée en cumul avec un effectif total de 5 452 médecins. Suivent la psychiatrie (1 603 médecins), la radiologie imagerie médicale (748) et la pathologie cardiovasculaire (631). 

Trois régions comptent une proportion importante de médecins en cumul : l’Ile-de-France (3 843 médecins, soit plus de 16,5% des médecins cotisants de la région), la région Paca et la Corse où elle dépasse 14%. L’Auvergne-Rhône-Alpes ne compte, elle, que 7,6% de médecins en cumul (1 147). 

Les médecins en cumul retraite/activité libérale perçoivent en moyenne 39 835 euros de retraite par an, en hausse de 2,6% par rapport à 2022. Mais on constate une différence importante entre les praticiens et les praticiennes : quand les premiers perçoivent en moyenne 41 561 euros de retraite, les secondes ne perçoivent que 33 257 euros. 

 

Une image contenant texte, capture d’écran, Police, conceptionDescription générée automatiquement

 

"Alors que l’on pouvait penser que le cumul retraite/activité libérale serait destiné aux médecins percevant de faibles retraites, ils ne sont que 7,80% à toucher une pension inférieure à 20 000 euros et 19,82% à percevoir moins de 30 000 euros", observe la Carmf. "Dans 72% des cas, cette retraite est même égale ou supérieure à la retraite moyenne de l’ensemble des médecins retraités qui s’élève à 33 924 euros. Ce serait donc davantage par choix que par nécessité que les retraités se tournent vers le cumul." 

Le BNC des médecins en cumul se chiffrait en 2021 à 75 007 euros en moyenne : 69 620 euros pour les généralistes et 79 438 euros pour les spécialistes. En 2020, il s’élevait à 66 789 euros en moyenne : 62 415 euros pour les généralistes et 70 402 euros pour les spécialistes. 

 
 

Une image contenant texte, capture d’écran, Police, nombreDescription générée automatiquement

 

Vignette
Vignette

Etes-vous favorable à la création d'une consultation de soins infirmiers?

Dominique Le Meitour

Dominique Le Meitour

Non

Revaloriser les actes infirmiers seraient déjà la première reconnaissance pour la profession. Le glissement de tâches médicale à m... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





La sélection de la rédaction

Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17
"Ils ont une peur primaire de la psychiatrie" : pourquoi les étudiants en médecine délaissent cette spécialité
27/02/2024
28
Podcast
"C'est assez intense" : reportage dans un centre de formation des assistants médicaux
01/03/2024
9