Vitamine D, bilan thyroïdien, dosage du magnésium… Les biologistes appellent à "mieux encadrer" les prescriptions

14/11/2023 Par Aveline Marques
Politique de santé
Déplorant la multiplication des "réductions de tarifs des actes de biologie", le Syndicat national des médecins biologistes (SNMB) appelle les pouvoirs publics à changer leur fusil d'épaule en s'attaquant… aux prescriptions non pertinentes. 

 

Alors que le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2024, en cours d'examen au Sénat, prévoit une économie de 200 millions d'euros sur les actes de biologie médicale, le SNMB plaide dans un communiqué du 13 novembre "pour l'introduction de mesures de maitrise médicalisée des dépenses de biologie", en lieu et place des réductions du tarif des actes décidées année après année avec la Cnam

 

9% des dosages de vitamine D sont pertinents 

Pointant "l'augmentation régulière du nombre d'actes de biologie", le syndicat appelle concrètement à privilégier "les actes dont la prescription est utile et pertinente". Il demande ainsi le déremboursement d'"examens obsolètes, comme le dosage du magnésium globulaire".  

Le syndicat suggère également de conditionner le remboursement de certains examens, notamment le dosage de vitamine D et la mesure de la vitesse de sédimentation, à une prescription émanant "de spécialités médicales précises". Ainsi, 40 millions d'euros pourraient être économisés chaque année si la prescription du dosage de vitamine D était réservée à certains médecins, calcule le SNMB. En effet, "chez les patients âgés de 16 à 65 ans, seuls 9 % des dosages de vitamine D correspondent, in fine, à une indication recommandée par la HAS", met en avant le syndicat, reprenant une donnée de la Cnam. 

 

 

Enfin, les biologistes demandent à ne rembourser certains examens secondaires "si et seulement si un premier examen s'avère anormal". "Dans le cadre d’un bilan thyroïdien il n’est pas nécessaire de doser d’emblée toutes les hormones, mais réaliser des dosages conditionnels en cascade en fonction des anomalies observées", soulignent-ils. 

Cette maitrise médicalisée des dépenses "serait dans l’intérêt des patients et de la Sécurité sociale, insiste le Dr Jean-Charles Azoulay, président du SNMB. Or, aujourd’hui, les pouvoirs publics multiplient les réductions de tarifs des actes de biologie médicale, créant une spirale infernale menant à l’asphyxie des laboratoires et fragilisant ainsi un acteur clé de notre système de santé, la biologie, participant à plus de 70% des diagnostics médicaux." 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

11 commentaires
13 débatteurs en ligne13 en ligne
Photo de profil de Claude Roth
663 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 7 mois
les examens biologiques, et s'imagerie en tout genre sont souvent inutiles 20% selon certains biologistes et radiologues. Manque de formation ? Interrogatoire et examen cliniques restent inconrourna...Lire plus
Photo de profil de Lisa K
78 points
Médecins (CNOM)
il y a 7 mois
C'est le rêve pour nos enarques la biologie : toujours plus de volume, peu importe la pertinence, pour une enveloppe de remboursement quasi constante (Covid exclu) depuis 10 ans. On atteint les limite...Lire plus
Photo de profil de Patrick Siau
773 points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 7 mois
Et allez c'est encore la faute des médecins généralistes......On va demander aux IPA de prescrire à leur place. Moi j'ai une autre question et elle me concerne : Pourquoi mes DFG sont chez le biolo...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17