Proposition de loi "bien-vieillir" : députés et sénateurs s'accordent sur une panoplie de mesures

13/03/2024 Par C.S.
Politique de santé
Mardi 12 mars, députés et sénateurs se sont accordés sur un panel de mesures pour le "bien-vieillir". Le texte scelle le droit de visite en Ehpad, celui pour les résidents de garder avec eux leur animal de compagnie, et prévoit aussi la création d'un service départemental de l'autonomie. Il doit être définitivement adopté dans les prochaines semaines. 

 

Les députés et sénateurs se sont accordés, mardi 12 mars, sur un ensemble de mesures pour le "bien-vieillir". Ils ont ainsi abouti à un compromis sur une proposition de loi au Parlement, en attendant une possible loi sur le grand âge promise par le Gouvernement. Après un long parcours parlementaire, entamé depuis près d'un an, le texte "portant mesures pour bâtir la société du bien-vieillir en France", soutenu par le Gouvernement, va pouvoir être adopté définitivement par les deux chambres. Ce vote est prévu le 19 mars à l'Assemblée, et le 27 au Sénat. 

Ce mardi, une commission mixte paritaire réunissant sept députés et sept sénateurs a adopté un texte de compromis, a indiqué à l'AFP la députée Renaissance, Annie Vidal, rapporteure à l'Assemblée sur ce texte. "Nous apportons des réponses claires et pragmatiques avec cette proposition de loi", a-t-il indiqué, affirmant toujours "attendre un projet de loi du Gouvernement pour déterminer les objectifs et les financements du secteur du grand âge".  

Cette grande loi sur l'autonomie, promise par l'exécutif mais reportée à plusieurs reprises, doit dessiner les contours d'une programmation pluriannuelle du secteur. Son calendrier reste toutefois très incertain. La proposition de loi pour le bien-vieillir renvoie d'ailleurs, elle-même, à cette loi pluriannuelle en exigeant du Gouvernement qu'il la présente au Parlement avant la fin de l'année 2024. 

Députés et sénateurs se sont accordés sur diverses mesures phares du texte, comme la création d'une carte professionnelle pour faciliter la reconnaissance du travail des intervenants à domicile ou l'inscription dans la loi du droit de visite dans les Ehpad, après le traumatisme de nombreuses familles lors de la crise du Covid-19

Débattu dans les deux chambres, le droit pour les résidents en Ehpad d'accueillir leur animal de compagnie a atterri sur une version de compromis, entre le droit "opposable" voté par l'Assemblée et le dispositif facultatif voté par le Sénat. "Nous ouvrons cette possibilité mais sous des conditions fixées par décret, comme sur la taille des animaux", a précisé Annie Vidal, assurant également qu'il faudra que le résident "soit en capacité de gérer l'animal".   

Le texte final prévoit aussi la création d'un service départemental de l'autonomie, un "guichet unique" pour décloisonner les politiques en faveur des personnes âgées et en situation de handicap, et instaure une instance départementale de signalement des cas de maltraitance. 

Enfin, supprimée par les sénateurs, la création d'une conférence nationale de l'autonomie a été rétablie par la commission paritaire mixte avec certains aménagements, a indiqué Annie Vidal.  

 

[avec AFP] 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

3 commentaires
2 débatteurs en ligne2 en ligne
Photo de profil de Hassan Chatti
638 points
Débatteur Renommé
Médecine physique et de réadaptation
il y a 2 mois
Oh !! une loi sur comment vieillir, aprés des propositions de comment mourrir, comment concevoir ... J'essaie de m'imaginer la tête du personnel des ehpad quand il vont voir l'histoire des animaux de ...Lire plus
Photo de profil de Dominique Adelving
1,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 2 mois
Comment une personne elle-même dépendante (=le D d'EHPAD) serait-elle en capacité de gérer un animal, c'est à dire assurer alimentation, promenades, élimination des urines-crottes, visites chez le vét...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 2 mois
sénateurs bien vieillir logique! pléonasme ils en connaissent 1 rayon la meilleure table de PARIS!...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17