Plus de 70 ans après le prélèvement des cellules immortelles d’Henrietta Lacks, sa famille enfin indemnisée

04/08/2023 Par Louise Claereboudt
Recherche
En 1951, Henrietta Lacks meurt d’un cancer du col de l’utérus à l’hôpital Johns Hopkins à Baltimore, à l’âge de 31 ans. Lors de son hospitalisation, des cellules de sa tumeur sont prélevées à son insu et transmises à un chercheur. Elles permettront de réelles avancées médicales. Sa famille n’en a rien su pendant plus de 20 ans.

L’annonce a été faite ce mardi 1er août, Henrietta Lacks aurait alors eu 103 ans. La famille d'Henrietta Lacks, une Afro-Américaine dont les cellules prélevées à son insu ont permis de grands progrès médicaux, a conclu un accord avec Thermo Fisher pour mettre fin aux poursuites judiciaires intentées contre cette entreprise de biotechnologies, ont annoncé les avocats de la famille. "Les termes de l'accord resteront confidentiels", ont-ils précisé, deux ans après qu'une plainte a été déposée dans le Maryland, État de l'est des Etats-Unis. "Joyeux anniversaire Henrietta Lacks ! Henrietta est décédée d'un cancer en 1951, mais les cellules prélevées sur elle sont encore utilisées aujourd'hui pour la recherche médicale ! Sa contribution extraordinaire à la médecine moderne a changé et sauvé de nombreuses vies. Aujourd'hui, nous la remercions pour son cadeau !", a écrit l’un des avocats de sa famille, Ben Crump, sur Twitter.

Henrietta Lacks a 31 ans, et est mère de 5 enfants, lorsqu’elle décède des suites d’un cancer du col de l’utérus à l’hôpital Johns Hopkins de Baltimore (Etats-Unis). Durant son hospitalisation, des cellules de sa tumeur avaient été prélevées et transmises à un chercheur sans son consentement. Très vite, le laboratoire de l’hôpital constate le caractère extraordinaire des cellules de la défunte, rebaptisées HeLa – du nom d’Henrietta Lacks : elles pouvaient être cultivées in vitro, et se multiplier à l'infini.

"Depuis presque soixante-dix ans, les cellules HeLa se sont multipliées à l’infini, leur masse est de plusieurs tonnes, elles ont voyagé dans le monde entier et elles continuent de proliférer en usine et en laboratoire", écrivait le Dr Luc Perino, dans son ouvrage intitulé Patients zéro - Histoires inversées de la médecine, paru en 2020. Ces cellules "ont été l’objet de multiples études et on leur doit de grands progrès. L’un des plus importants est d’avoir permis la mise au point du vaccin contre la poliomyélite en servant de milieu de culture pour le virus". Mais aussi de "mettre au point des médicaments contre le VIH/sida, l’hémophilie, la leucémie et la maladie de Parkinson ; d’obtenir des avancées dans le domaine de la santé reproductive, y compris la fécondation in vitro ; de mener des recherches sur les affections chromosomiques, les cancers, la cartographie génétique et la médecine de précision ; et elles sont utilisés pour les études effectuées dans le cadre de la riposte à la pandémie de Covid-19", ajoutait en octobre 2021 l’ONU, qui lui a rendu un hommage à titre posthume. Pourtant, la famille d’Henrietta Lacks n’a été informée des prélèvements que 20 ans après son décès ! Ces cellules "ont été produites en masse, à des fins lucratives, sans aucune reconnaissance pour la famille d’Henrietta Lacks", écrivant l'ONU. En octobre 2021, l'Organisation indiquait que "plus de 50 millions de tonnes de cellules HeLa ont été distribuées dans le monde, pour plus de 75.000 études". [avec AFP]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

5 commentaires
Photo de profil de Louis Pierre Jenoudet
516 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 1 an
Ok mais "en même temps" je ne comprends pas bien pourquoi la famille dont un membre a en somme aidé l'humanité devrait être "indemnisée". Elle n'a subi aucun préjudice et devrait juste être fiere de...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
5,7 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 an
J'ai déjà mis des arguments .j'ai vu il y a 2 ou 3 ans un reportage très bien fait sur cette histoire .pour les noirs américains,surtout sur cette période ,cela parle encore d exploitation .on prends ...Lire plus
Photo de profil de Gilbert Artigue
380 points
Débatteur Renommé
Chirurgie viscérale et digestive
il y a 1 an
encore une histoire d’argent soutiré par la famille en mal d?argent facilement gagné...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17