Pénuries de médicaments : les députés votent pour la mise en place de stocks planchers

01/03/2024 Par Sandy Bonin
Médicaments
Les députés ont adopté à l'unanimité ce jeudi 29 février un texte visant à "renforcer les obligations" faites aux industriels de constituer des stocks, en inscrivant des planchers dans la loi, et en alourdissant les sanctions. Prochaine étape : le Sénat.  

 

"Le nombre de médicaments en pénurie a été multiplié par dix en dix ans", a déploré la députée PS Valérie Rabault, auteure du texte, disant avoir "conscience que le coeur du sujet reste la production", et appelant à "une stratégie industrielle de moyen et long terme"

La version de sa proposition de loi adoptée jeudi, amendée notamment par la rapporteure générale du budget de la Sécurité sociale Stéphanie Rist (Renaissance), prévoit d'inscrire dans la loi des stocks planchers qui ne sont prévus aujourd'hui que dans un décret. Ils seraient compris entre une semaine minimum et quatre mois maximum pour les médicaments en général. 

Une autre fourchette est retenue pour les "médicaments d'intérêt thérapeutique majeur" (MITM), à savoir ceux pour lesquels une interruption de traitement est susceptible de mettre en jeu le pronostic vital des patients à court ou moyen terme, ou représentent une perte de chance importante pour les patients. Les planchers et plafonds de stocks passeraient dans ce cas à deux mois minimum et quatre mois maximum. 

Le directeur de l'agence du médicament (ANSM) pourrait dans certains cas fixés par décret imposer des stocks moins importants. Mais il aurait également la possibilité d'imposer des stocks allant jusqu'à six mois pour les MITM pour lesquels une rupture de stock ou un risque de rupture est mis en évidence ou déclaré. 

"Augmenter les stocks de médicaments ou même les rendre obligatoires ne sont pas l'alpha et l'oméga de la gestion des pénuries", a prévenu le ministre délégué de la Santé Frédéric Valletoux, soulignant qu'au-delà du besoin de relocaliser une partie de la production en Europe, il fallait agir sur la répartition des stocks inégale sur le territoire français et sur "la visibilité de ces stocks"

Le texte prévoit aussi de conférer à l'ANSM des pouvoirs de contrôle sur pièce et sur place, mais également d'alourdir des sanctions prévues par la loi, qui pourraient aller jusqu'à 50% du chiffre d'affaires du dernier exercice portant sur le médicament en question, avec un plafond porté à 5 millions d'euros (contre 30% et 1 million d'euros actuellement). 

[Avec AFP] 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

3 commentaires
31 débatteurs en ligne31 en ligne
Photo de profil de Fabienne Consoli
78 points
Médecine générale
il y a 5 mois
Les laboratoires fabriquent les produits à marges maximales puis livrent aux pays selon cette regle, donc la France ou les prix dont parmi les plus bas est servie en fin de liste de l’UE.Cette loi ne ...Lire plus
Photo de profil de Eric Bernard
1,4 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
comme si une loi pouvait régler la pénurie...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
Henri Baspeyre est en ligne
11,5 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 5 mois
et après: la PCH est cambriolée!...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17