Lyme chronique : un médecin dénonce les "lobbys" d'une "pseudo-science"

09/06/2017 Par Fanny Napolier
Santé publique

Dans une tribune qui vient de paraître, un neurologue canadien dénonce les "lobbys" autour de la maladie de Lyme sous sa forme chronique, qu'il qualifie de "pseudo-science".

Les données scientifiques factuelles ne soutiennent pas l'existence d'une forme chronique de la maladie de Lyme, affirme un neurologue du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), le Dr Marc Girard, qui n'hésite pas à qualifier de "lobby" les tenants de ce concept. Dans une tribune intitulée "Un exemple de pseudo-science - La maladie de Lyme chronique", publiée dans le magazine de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), le médecin pointe "la non-fiabilité scientifique des méthodes utilisées pour confirmer [le Lyme chronique]". "Plusieurs de ces personnes souffrent probablement de certaines pathologies, comme le syndrome de fatigue chronique ou la fibromyalgie, deux pathologies réelles pour lesquelles il n'existe pas de biomarqueurs permettant d'en confirmer le diagnostic", écrit le neurologue. C'est la multiplication des cas médiatisés de Québécois se rendant aux États-Unis pour obtenir un diagnostic et un traitement coûteux pour cette maladie qui l'a convaincu de remettre les pendules à l'heure, explique-t-il. Ce qui inquiète le neurologue, c'est l'augmentation du nombre de personnes atteintes d'autres pathologies bien étayées, comme la sclérose en plaques, qui remettent en question leur diagnostic et leur traitement sur la foi de tests de dépistage de la maladie de Lyme qui sont "faussement positifs". Le Dr Girard estime par ailleurs que les médecins américains qui défendent la forme chronique de la maladie de Lyme exposent leurs patients à des risques indus pour leur santé en leur proposant une antibiothérapie prolongée alors que ce traitement ne repose sur aucune preuve scientifique. [Avec Lapresse.ca]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17