L’OMS organise un premier sommet sur la médecine traditionnelle

18/08/2023 Par Marion Jort
Santé publique
Ce 17 et 18 août se tient le premier sommet mondial sur la médecine traditionnelle, organisé par l’OMS pour mieux évaluer les pratiques médicales et de soins non occidentales.  

 

A Gandhinagar, en Inde, se déroule le premier sommet mondial sur la médecine traditionnelle, organisé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en marge du G20. L’occasion, pour l’instance onusienne, “d’examiner le rôle de la médecine traditionnelle, complémentaire et intégrative pour relever les défis sanitaires urgents et favoriser les avancées dans les domaines de la santé mondiale et du développement durable”, indique-t-elle dans un communiqué. Il s’agira du premier d’une série de sommets mondiaux de l’OMS sur le sujet, qui se tiendront tous les deux ans dans différentes régions de l’OMS. Cette première édition est consacrée au thème “Une terre, une famille, un avenir”.  

“La médecine traditionnelle peut jouer un rôle important et catalyseur dans la réalisation de l’objectif de la couverture sanitaire universelle et des cibles mondiales liées à la santé qui accusaient un retard avant même les perturbations causées par la pandémie de Covid-19”, a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’organisation. “L’intégration de la médecine traditionnelle dans les soins de santé – de manière appropriée, efficace et, surtout, en toute sécurité et sur la base des dernières données scientifiques – peut contribuer à combler les lacunes en matière d’accès pour des millions de personnes dans le monde”, a-t-il ajouté.  

Parmi les participants à ce sommet figurent des scientifiques, des praticiens de la médecine traditionnelle, des agents de santé et des membres d’organisations de la société civile ainsi que les ministres de la Santé du G20, par exemple. Ils auront notamment pour mission de se pencher sur “la recherche et l’évaluation relative à la médecine traditionnelle, y compris les méthodologies susceptibles d’être utilisées pour élaborer un programme de recherche mondial et fixer des priorités en matière de médecine traditionnelle”.  

 

 

“La médecine traditionnelle a contribué à des découvertes médicales révolutionnaires et continue d’être très prometteuse”, rappelle l’OMS dans son communiqué, citant par exemple des méthodes de recherche telles que l’ethnopharmacologie et la pharmacologie inverse qui pourrait “contribuer à identifier de nouveaux médicaments sûrs et dont l’efficacité thérapeutique est avérée”.  

Enfin, dans un contexte où le recours à la médecine traditionnelle “est de plus en plus important”, “la sécurité, l’efficacité et le contrôle de la qualité des produits traditionnels et des thérapies fondées sur des procédures demeurent des priorités majeures pour les autorités sanitaires et le public”, insiste l’organisation. Selon leurs données, 70 des 194 États membres de l’OMS ont indiqué recourir à des médicaments à base de plantes, à l’acupuncture, au yoga, aux traitements autochtones et à d’autres formes de médecine traditionnelle.  

 

 
Vignette
Vignette

9 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Petit Bobo
2,1 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 10 mois
Médecin formé à la médecine occidentale, j'ai tendance à penser que "quand c'est grave" , seule la médecine occidentale est valable... Pourtant deux réflexions tempèrent cette "certitude".. D'une part...Lire plus
Photo de profil de - Leng
557 points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 10 mois
Cela fait longtemps que l'on sait que l'OMS est une organisation politique et non scientifique ...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
5,7 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 10 mois
De quoi parle t on ? Si on parle de la pharmacopée des plantes , oui c'est très important , digitaline, anticancer ,calmant etc .si on parle de la médecine faite a partir de corne ou d ecaille d ani...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17