La pollution du métro parisien dépasserait les seuils de l’OMS

23/05/2023 Par Fanny Napolier
Santé publique
La pollution aux particules fines dans le métro parisien atteint des niveaux qui dépassent les recommandations de l’OMS, alertent des journalistes.

  Des usagers du métro parisien se sont portés volontaires pour effectuer des mesures pendant huit mois afin d’établir le niveau de pollution aux particules fines. Ces données ont été analysées par les journalistes de l’émission "Vert de rage" diffusée sur France 5. En moyenne, la pollution aux particules fines PM2,5 (diamètre inférieur à 2,5 micromètres) dans le métro et le RER est de 24µg/m3, soit près de cinq fois plus que les 5µg/m3 recommandés par l’OMS. La sur-pollution, définie comme l'excès de pollution dans la station par rapport à l'extérieur, a été mesurée à 10,5µg/m3 en moyenne. L'étude a été coordonnée par Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au CNRS et membre du comité scientifique de l'association Respire, à l'origine d'une plainte qui a conduit en avril à l'ouverture d'une enquête visant la RATP pour "mise en danger d'autrui et tromperie". Ces travaux n'ont pas été publiés dans une revue scientifique, mais s'ajoutent à d'autres réalisés selon diverses méthodes au cours des années. Il y a un an, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (l'Anses) a estimé que "le corpus d'études épidémiologiques et toxicologiques spécifiques (était) trop limité pour pouvoir tirer des conclusions fermes sur d'éventuels effets sanitaires de l'exposition des usagers à la pollution de l'air", mais elle avait relevé que les données existantes suggéraient "la possibilité" d'effets cardio-respiratoires. "De telles mesures doivent être réalisées selon des protocoles scientifiques validés et avec du matériel de référence", a réagi auprès de l'AFP la RATP via sa responsable du service développement durable, Sophie Mazoué, remettant en cause la méthode et les appareils utilisés par l'étude de Vert de rage. L'étude réalisée par "Vert de rage" a établi un classement des stations et des lignes les plus polluées avec en tête, la ligne 5, "où la sur-pollution moyenne engendrée par le trafic" est de 18 µg/m3.
  [avec AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17