"Il va falloir arrêter avec le discours misérabiliste sur l'hôpital" : Valletoux hué à l'Assemblée

06/03/2024 Par Sandy Bonin
Questionné à l'Assemblée nationale sur les difficultés structurelles de l'hôpital par la députée RN Marie-France Lorho, le ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux, a répliqué qu'"il va falloir arrêter avec le discours misérabiliste sur l'hôpital". Le ministre a suscité l'indignation des députés et a été largement hué.  

 

"Ça n'est pas la peine de hurler." Ambiance à l'Assemblée nationale ce mardi 5 mars lors des questions au Gouvernement. Interrogé par la députée RN du Vaucluse, Marie-France Lorho, sur une réponse "à apporter à nos personnels soignants, qui assistent chaque jour un peu plus au délabrement" de l'hôpital et qui craignent "de se diriger vers de la maltraitance institutionnelle", Fréderic Valletoux a rétorqué : "Il va falloir arrêter avec le discours misérabiliste sur l'hôpital".  

Sous les huées et hurlements, l'ancien président de la Fédération hospitalière de France a tenté de s'expliquer : "L'hôpital a des difficultés structurelles mais il va falloir arrêter avec le discours misérabiliste. L'hôpital c'est un service public dont il faut que nous soyons fiers", a clamé Frédéric Valletoux. 

"Ce Gouvernement a augmenté l'Ondam de 60 milliards d'euros. 200 milliards d'euros en 2017, près de 260 milliards d'euros en 2024. Ça se sont des faits, ça c'est réel. Ces vérités sont bonnes à dire mais visiblement difficiles à entendre. Ce Gouvernement a décidé d'un plan de 19 milliard d'euros. Jamais un tel effort d'investissement n'avait été décidé pour permettre la modernisation des établissements", a justifié le ministre, citant également le Ségur de la santé, toujours sous les hurlements de députés.  

"Des efforts sont faits. Ça ne résout pas les problèmes structurels de l'hôpital ni ceux du système de santé. Car pèsent sur l'hôpital un certain nombre de dysfonctionnement du système de santé. On s'y attaque, et on va le relever", s'est engagé Fréderic Valletoux.  

Concernant le cas particulier de l'hôpital d'Orange, cité par la députée Marie-France Lorho, qui y avait rencontré le personnel, Frédéric Valletoux s'est montré ferme et intransigeant. "Concernant Orange, j'ai regardé de près la situation. Quand on a un hôpital qui baisse son activité de plus de 10%, quand on a un hôpital qui augmente ses effectifs de plus de 20%, effectivement on peut demander à la direction de l'hôpital et à sa direction politique de peut-être mettre en adéquation les dépenses de personnels avec la réalité de son activité", a tonné l'ancien représentant des hôpitaux publics.

[Avec bfmtv.com

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

50 commentaires
14 débatteurs en ligne14 en ligne
Photo de profil de Michel Rivoal
5,8 k points
Débatteur Passionné
Anesthésie-réanimation
il y a 4 mois
J'aimerais citer Desproges en édulcorant son propos... mais il parlait d'un autre, bien sûr: "De deux choses l'une : ou bien Jacques Séguéla est un c*n, et ça m'étonnerait tout de même un peu, ou bien...Lire plus
Photo de profil de Anne Alloing
84 points
Médecine générale
il y a 4 mois
Nous connaissons beaucoup de soignants, des vrais: aide-soignants et aide-soignantes, infirmiers et infirmières, médecins de nombreuses spécialités et chefs de service. Vous savez bien sûr pourquoi il...Lire plus
Photo de profil de Jacques R
1,6 k points
Débatteur Passionné
Biologie médicale
il y a 4 mois
Avec ce que j'ai fait économiser à mon CHU lors d'une réunion par une intervention contre la demande injustifiée de mon chef de service PUPH et celle encore plus injustifiée d'une autre chef de servic...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17