Crise de la psychiatrie à Toulouse : Valletoux accusé de vouloir "faire le buzz sans analyser le dossier"

22/02/2024 Par S. B.
Dans une interview donnée à France Bleu, le président de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) en Occitanie, Pascal Delubac, a vivement réagi aux récents propos du ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux. Ce dernier avait pointé du doigt le secteur privé qui, selon lui, ne prend pas sa part dans la prise en charge des urgences psychiatriques. 
 

En déplacement au CHU de Purpan, mardi 20 février, le ministre délégué à la Santé et à la Prévention a lancé un avertissement aux huit établissements de santé mentale du secteur privé de la Haute-Garonne. "L'hôpital ne peut pas être simplement le réceptacle de ce que les autres ne veulent pas faire", a estimé Frederic Valletoux, après le constat deux agressions sexuelles et le suicide d’un patient aux urgences du CHU de Purpan en février. 

Selon le ministre, il existe de nombreux dysfonctionnements entre le secteur "public et privé". "Il y a un problème dans la prise en charge des patients en psychiatrie dans la métropole toulousaine, je n'ai jamais vu ça". "Au-delà de la question des moyens, c'est surtout une question d'état d'esprit, de mentalité, qui ici doit changer. Le public et le privé ne peuvent pas se regarder en chien de faïence au détriment de la prise en charge et de la sécurité des patients", a-t-il dénoncé. "Je serai très ferme et je l'ai dit aux acteurs du privé, sur les autorisations qui leur sont données, sur les financements, je regarderai de près leur capacité à coopérer [...] et derrière ça je conditionnerai les nouvelles autorisations, et ça tombe bien car il y a en aura des nouvelles dans la région en septembre", a mis en garde Fréderic Valletoux. 

"Nous avons une présomption de culpabilité de la part du ministère qui est inacceptable, voire dangereuse. Il était le président de la Fédération hospitalière de France juste avant d'être nommé ministre. Il ne connait que le secteur public, il ne veut pas nous connaître. Depuis que je le connais, je lui ai toujours reproché d'être très partisan", a dénoncé Pascal Delubac, président de la FHP en Occitanie, sur France Bleu.  

"Notre ministre délégué cherche un bouc émissaire pour régler des problèmes qui sont anciens", a ainsi jugé Pascal Delubac, accusant Frédéric Valletoux de vouloir "faire le buzz sans analyser le dossier au fond"

[Avec Francebleu.fr

Vignette
Vignette
5 commentaires
3 débatteurs en ligne3 en ligne
Photo de profil de Sophie Sugier
5,4 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
Cest comme dire que les cliniques nont jamais reçu da cas de covid dans les services dès le début .encore en mai 23, j appelle le samu pour orienter une patiente avec bpco cardiaque atteinte du covid...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 3 mois
on diminue les moyens notamment humains,et après on s'aperçoit que çà ne marche pas cf le savant de laboratoire il prend 1 puce et lui arrache consciencieusement les pattes puis il lui dit: "saute...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
5,4 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
Il a des habitudes de journaleux ( ceux aui sortent 1 phrase choc sans contrôle) et de fils de , je crains rien MOI . Impossible quil reste jusqua cet été...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17