Expérimentation des rendez-vous de prévention : "Nous sommes convaincus de l'intérêt des CPTS"

31/01/2024 Par V.H.
Santé publique
Les Hauts-de-France se sont portés volontaires pour expérimenter le dispositif "Mon bilan prévention". Depuis octobre dernier, le dispositif est lancé pour une première tranche d’âge, les 45-50 ans. L'heure est à un premier bilan.

  Depuis octobre 2023, le dispositif a démarré en phase pilote dans les cinq départements des Hauts-de-France sur la tranche d’âge 45-50 ans, choisie par François Braun, car "c’est la génération un peu sandwich, qui a le moins de temps pour prendre soin de sa santé", explique Christine Jacob-Schuhmacher, sous-directrice en charge de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques à la DGS. "L’idée était de tester les outils pour pouvoir intégrer tous les retours de terrain qui nous sont remontés au fil de l’eau, car c’est un dispositif innovant qui va donc nécessiter des ajustements", ajoute Gaëlle Jamet. En trois mois, autour de 80 bilans ont été réalisés, sans communication particulière vers le grand public. Dans la Somme, les professionnels de santé ont été informés de la possibilité d’y participer par un mail de l’Assurance maladie : sur les 2 000 concernés, sept seulement se sont portés volontaires. Dans les quatre autres départements, l’ARS a organisé une rencontre de lancement en septembre à Lille et une série de réunions de terrain avec chaque CPTS. Comme elle s’y attendait, c’est la seconde modalité d’approche qui a été plus efficace : les professionnels de cinq CPTS se sont lancés. "La première leçon tirée est que nous allons nous appuyer prioritairement sur les CPTS pour déployer le dispositif", en conclut Christine Jacob-Schuhmacher. "Nous sommes convaincus de l’intérêt des CPTS pour le travail interpro dans la prévention et les parcours de soins, affirme le Dr Jacques Franzoni, président de la CPTS Grand Valenciennes. Quand l’appel à candidatures a été publié, c’est tombé sous le sens pour nous d’y participer, d’autant que nous sommes dans un secteur où l’espérance de vie est de trois à six ans inférieure à la moyenne nationale." Dans la tranche d’âge concernée par la phase pilote sont apparues deux catégories de patients : des actifs peu disponibles habituellement pour leur propre santé, car ils s’occupent de leurs descendants ou ascendants, et des patients en situation de précarité éloignés des soins. "J’ai recruté dans ma propre patientèle et via les centres communaux d’action sociale, raconte le généraliste. Finalement, sur une quarantaine de patients, il y avait surtout des femmes et plutôt CSP+. Moi-même, j’ai fait quelques bilans qui ont duré quasiment une heure alors que c’étaient des patients que je connaissais. Franchement, j’ai appris beaucoup de choses !"

La phase pilote est en cours d’évaluation par l’URC-ECO (unité de recherche clinique en économie de la santé en Île-de-France, Inserm/AP-HP). "Le dispositif est perfectible, mais l’autoquestionnaire permet de bien orienter l’entretien, estime Jacques Franzoni. Par rapport à une consultation médicale habituelle, le bilan peut permettre d’engager une petite dynamique sur la prévention, mais si cela reste du one-shot, l’impact restera modéré. Il faut aussi pouvoir disposer de suffisamment de ressources d’aval. C’est pour ces raisons que nous avons demandé une possibilité de revoyure des patients."

Vignette
Vignette

Les négociations conventionnelles entre les médecins et l'Assurance maladie doivent-elles reprendre?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Oui

Pas de négociation , pas de convention . Pas de convention , les médecin ayant les patientèles les plus fragilisées et les patient... Lire plus

6 commentaires
10 débatteurs en ligne10 en ligne
Photo de profil de Fabrice Le Fèvre
61 points
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
1h pour 30€ ??? Et ils sont content !!! C‘est bien d’interroger des médecins salariés sur la question, mais à quel moment quelqu‘un va se rendre compte que ce n’est pas viable financièrement ??? Si ...Lire plus
Photo de profil de Olivier Perrin
838 points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 3 mois
An bon ?!!! Je croyais qu’on faisait de la prévention aussi pendant nos consultations…...Lire plus
Photo de profil de Fabien Bray
4,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
Tu m'étonnes qu'ils sont convaincus de leur propre création... 30€ de l'heure ! Jusqu'où vont-ils pousser le bouchon ? ...Lire plus

La sélection de la rédaction

Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17