Pancartes

Crise politique : "La situation des médecins étrangers risque de ne plus être traitée"

Le syndicat Jeunes Médecins et l'association Ipadecc s'inquiètent, dans un communiqué, du sort des Padhue si l'extrême-droite venait à remporter les élections législatives. Ils demandent à être reçus au ministère de la Santé afin d'obtenir des "avancées réelles" sur la situation de ces médecins étrangers. 

17/06/2024 Par Chloé Subileau
Padhue
Pancartes

Ils s'inquiètent pour le "sort des médecins étrangers qui exercent partout dans l'Hexagone et [en] Outre-mer si une majorité parlementaire et un Gouvernement d'extrême-droite venaient au pouvoir". Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale dimanche 9 juin, le syndicat Jeunes Médecins et l'association Ipadecc* souhaitent rappeler au ministère de la Santé "ses engagements" et demandent "compte tenu du contexte politique, la validation immédiate de tous les Padhue en exercice en France", dans un communiqué, diffusé vendredi 14 juin.

Les inscriptions aux Epreuves de vérification de connaissances (EVC) pour cette année – qui permettent à ces médecins étrangers de continuer à exercer - sont ouvertes jusqu'au 24 juin. Mais "la plupart de [nos] consœurs et confrères n’ont et n’auront pas le temps de préparer" ces examens sélectifs au vu de la charge quotidienne de travail auxquels ils font face, alertent les deux organisations. "Chacun le sait : chaque jour des milliers de Padhue font tourner les services hospitaliers de France. Comment peut-on assurer aujourd’hui la reconnaissance de cet engagement et la protection de ces collègues ?", lancent-elles.

"Lors de nos précédentes rencontres avec le ministère […] et la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), il a été envisagé de proposer dès 2025 la validation des Padhue qui sont en poste dans les établissements de santé français actuellement […] et l’organisation des EVC pour l’ensemble des praticiens résidant à l’étranger et souhaitant venir exercer en France à l’avenir", avancent le syndicat et l'association.

A moins de deux semaines du premier tour des élections législatives et d'un éventuel remaniement ministériel, Jeunes Médecins et l'Ipadecc demandent donc à être reçus au ministère de la Santé "afin d'obtenir des avancées réelles pour les Padhue". "Les ministres savent, comme nous, que la situation des Padhue en poste dans nos hôpitaux risque de ne pas ou de ne plus être traitée dans quelques semaines". Une situation qui mettrait à l'ensemble de ces praticiens "dans une précarité encore plus forte, que nous redoutons et dénonçons tous collectivement", concluent les deux organisations.

*Intégration praticiens à diplôme étranger engagés contre la crise (Ipadecc). 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

5 commentaires
3 débatteurs en ligne3 en ligne
Photo de profil de Petit Bobo
2,1 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 1 mois
On connait tous la formule : ils font le travail que les français ne veulent pas faire ! (Sans oser je dire) on pense aux maghrébins et aux taches du BTP, de l'hygiène etc et à priori on ne pense pas...Lire plus
Photo de profil de Bertrand David
621 points
Débatteur Passionné
Gastro-entérologie et hépatologie
il y a 1 mois
eh bien ils retourneront à la maison, ça règlera leurs problèmes de "mal du pays" ...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17