Combien a coûté l’application TousAntiCovid ?

19/04/2021 Par Louise Claereboudt
Economie
Téléchargée plus de 14 millions de fois, l’application de traçage numérique a coûté, pour l’heure, 7 millions d’euros à l’Etat.

Lancée en octobre dernier après le fiasco de Stop Covid, l’application de traçage numérique TousAntiCovid a été téléchargée plus de 14 millions de fois. Selon BFMTV, 250.000 personnes se sont déclarées positives au Covid sur cet outil, permettant ainsi de prévenir plus de 150.000 cas contacts. Une popularité nettement supérieure à sa précédente version, Stop Covid, téléchargée moins de 3 millions de fois et sur laquelle moins de 8.000 personnes se sont déclarées positives. Selon le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, cette nouvelle version a coûté à l’Etat, pour sa seule campagne de communication, “2.793.000 euros entre les mois de mai et septembre 2020 et 1.983.000 euros depuis le mois d'octobre 2020, toujours en cours à ce jour”. Soit, précise BFMTV, 4.776.000 euros. A cette somme, s’ajoutent les coûts de développement technique de l’outil, élevés à 2,27 millions d'euros sur la période du 2 juin au 31 décembre 2020.

A ce jour, l’application aura donc coûté au total 7.046.000 euros, soit près de 50 euros par cas contact notifié. Mais les dépenses de janvier, février et mars doivent encore être incluses dans ce total. Cela sera mis à jour prochainement. Dans un rapport publié en octobre dernier, les députés Julien Borowczyk (LREM) et Éric Ciotti (LR) avaient effectué une estimation, qui s’élevait à 6,5 millions. Une surestimation, note le cabinet de Cédric O. À titre de comparaison, le cabinet du secrétaire d’Etat indique que le développement de l’application allemande, Corona-Warn-App, “qui s’appuie sur le module développé par Apple-Google, a coûté 20 millions d’euros pour un coût d’exploitation mensuel de 3 millions d’euros”. Elle a cependant été plus téléchargée que TousAntiCovid. Selon BFMTV, la popularité de l’application s’explique par les multiples fonctionnalités qui s’ajoutent au simple traçage Bluetooth, comme la possibilité de générer des attestations dérogatoires de déplacement ou encore la possibilité de consulter les chiffres de l’épidémie. Par ailleurs, les établissements recevant du public (bars, restaurants…) devraient pouvoir prochainement recourir au QR Code qui pourra être scanné par les clients via l'application et envoyer, si besoin, une alerte si l’un d’entre eux est testé positif dans les heures ou jours qui suivent. Ces derniers pourront toutefois refuser de scanner ce QR Code et privilégier le carnet de rappel. [avec BFMTV]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
13 débatteurs en ligne13 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17