Affaire de la sextape du Sénat : le médecin conteste son licenciement, Gérard Larcher saisit la justice

12/02/2024 Par Aveline Marques
Après les révélations du Canard enchainé sur l'existence d'une sextape impliquant un sénateur qui aurait été utilisée comme moyen de pression par une assistante médicale, le président de la chambre haute a annoncé qu'il avait saisi la justice pour une éventuelle qualification pénale. Le médecin qui a dévoilé l'affaire a quant à lui dénoncé son licenciement dans un mail aux parlementaires.  

 

Dans un courrier de trois pages adressé, vendredi 9 février, par mail aux 348 sénateurs, un médecin du Sénat conteste son licenciement à compter du 15 février et dénonce "une cabale" de la "Haute administration" à son encontre. Comme le révèle Le Canard enchainé, c'est ce médecin qui a signalé à la DRH du Sénat l'existence d'une vidéo compromettante, qui aurait été utilisée comme moyen de pression contre lui par son assistante médicale. Une assistante recrutée selon lui "sur la base de faux diplômes" par l'entremise de son amant, une "autorité du Sénat". Dans son courrier, le médecin fait clairement le lien entre son licenciement et la révélation de la vidéo. "J'avais compris qu'en rapportant et signalant cette information, mon sort était scellé", écrit-il. 

Un signalement auprès du procureur de la République 

Dans la journée de vendredi, le cabinet de Gérard Larcher a fait savoir que ce dernier avait décidé de "procéder à un signalement auprès du procureur de la République", considérant qu'il "appartient désormais à la justice de se saisir des faits en cause". Il s'agit notamment de déterminer si "la réalisation et la diffusion des enregistrements vidéo que le médecin a indiqué avoir en sa possession sont susceptibles de recevoir une qualification pénale", précise une source "haut placée" du Sénat, citée par l'AFP. 

Selon cette même source, le licenciement du médecin "est totalement dépourvu de lien" avec l'affaire de la sextape. Il serait justifié par la découverte d'une "activité professionnelle (exercée) en parallèle de ses fonctions" par le médecin, activité qui "a compromis gravement le bon fonctionnement du cabinet médical et de l'équipe administrative". Ce qu'aurait révélé une enquête interne conduite ces dernières semaines après des signalements de ce médecin sur les difficultés de fonctionnement du cabinet médical. 

[avec AFP] 

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17