Pourquoi Véran ne repoussera pas l'injection de la 2ème dose, malgré l'avis de la HAS | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pourquoi Véran ne repoussera pas l'injection de la 2ème dose, malgré l'avis de la HAS

Le ministre de la Santé a annoncé qu’en dépit des avis de deux autorités sanitaires estimant qu’il était possible d’espacer les deux doses de vaccin à ARN messager, le Gouvernement a décidé de maintenir quatre semaines maximums entre les injections.

Samedi 24 janvier, la Haute Autorité de santé a déclaré se positionner en faveur d’un espacement entre deux doses de vaccin à ARN messager “afin de protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”. Cette recommandation fait également suite à celle de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), estimant, le 7 janvier dernier, que la deuxième dose pouvait être administrée “entre 21 et 42 jours”, afin d'augmenter le nombre de patients recevant la première dose dans un délai réduit.

Mais ce mardi 26 janvier, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le délai entre les deux doses du vaccin Pfizer sera maintenu à "3 ou 4 semaines". "Nous sommes face à une part d'inconnu, je fais le choix de la sécurité des données validées", s'est ainsi justifié le ministre. C’est le Pr Alain Fischer qui a été chargé de détailler plus précisément les arguments qui ont convaincu l'exécutif de trancher en ce sens.

Évoquant, en effet, les arguments de la HAS, le “Monsieur Vaccin” du Gouvernement a expliqué qu’il était possible de faire valoir “d’autres arguments qui les relativisent”. D’abord, même si la modélisation de la HAS montre qu’en cas d’espacement de la deuxième dose à 42 jours, il serait possible d’augmenter significativement le nombre de personnes vaccinées d’ici la mi-mars et donc de protéger partiellement une plus grande part de la population à risque, le scientifique s’est montré...

25 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…