"Arrêtez de dire que je n’ai rien vu, j’ai tout vu" : Buzyn contre-attaque face à la commission d’enquête Covid | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Arrêtez de dire que je n’ai rien vu, j’ai tout vu" : Buzyn contre-attaque face à la commission d’enquête Covid

Deux jours après sa défaite aux élections municipales à Paris, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a fait face aux députés de la commission d’enquête nationale ce mardi 30 juin pour “tirer les leçons” de la crise du coronavirus. Passée sur le grill, elle s’est défendue de tout manque d’anticipation. 

C’est par un hommage aux acteurs de première ligne pendant la crise, ceux de “l’ombre”, aux professionnels de santé quel que soit leur mode d’exercice et aux victimes de la crise sanitaire qu’Agnès Buzyn a entamé son audition face à la commission d’enquête nationale Covid de l’Assemblée nationale. 

Pendant plus de quatre heures, l’ex-ministre de la Santé a rendu des comptes face à des députés incisifs sur sa gestion de la crise sanitaire, alors qu’elle a quitté le ministère le 16 février pour représenter la majorité dans la course aux municipales de la capitale. Deux grandes questions étaient au programme : le début de la gestion de la crise et les stocks de masques. 

“On adapte sa prise de conscience au niveau d’information que l’on a”

Agnès Buzyn l’a affirmé et répété à plusieurs reprises : elle n’a pas manqué d’anticipation. “Vous ne pouvez pas dire qu'on n'a pas été réactifs”, a-t-elle martelé. Pour elle, l'”anticipation” face à l'épidémie de coronavirus a été “sans commune mesure avec les autres pays européens” et “toujours en avance” par rapport aux alertes des organisations internationales. 
 

Elle a rappelé avoir une expérience des risques sanitaires, s’appuyant sur son “passé de médecin” et son expérience à la tête du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. Au micro, elle a expliqué avoir eu une première alerte dès décembre, pendant les vacances de Noël, en tombant “par hasard sur Twitter” sur un blog en anglais qui faisait état de pneumonies inexpliquées...

33 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…