Jalousie, alcool, burn out : un médecin condamné pour violences conjugales

16/07/2020 Par Aveline Marques
Faits divers / Justice
Le tribunal correctionnel de Besançon a condamné un médecin hospitalier à cinq mois de prison avec sursis pour des faits de violences sur son épouse, elle aussi médecin. A la barre, le praticien a raconté les journées à rallonge face au Covid et l'alcool pour relâcher la pression.

Les faits se sont produits le 23 mai dernier, à 3 heures du matin. Ivre (1.2 gramme d'alcool dans le sang), le médecin hospitalier "pète un plomb" lorsque son épouse lui avoue une infidélité. Devant son fils, le praticien lui assène claques, coups de pied et de poing puis frappe la tête de son épouse contre le mur. Médecin également, la victime reçoit 6 jours d'ITT. "J'étais ivre d'alcool et de jalousie", a-t-il témoigné à la barre, mercredi 15 juillet. Avant de raconter le calvaire des semaines précédentes, passées à lutter contre le Covid : seul médecin de son service, son collègue étant en arrêt, le praticien travaille parfois sept jours sur sept, enchainant les journées à rallonge et les soirées arrosées, pour décompresser. "Il y avait sans doute une fatigue liée à cette gestion de crise", reconnaît la procureure, qui requiert sept mois de prison avec sursis. Hébergé et suivi dans un centre d'accueil pour conjoints violents, le médecin présente une détresse psychologique, une image de soi "extrêmement dégradée", des idées suicidaires et une anorexie. Les juges ont fait preuve de clémence en le condamnant à une peine de cinq mois de prison avec sursis, assortie d'une obligation de soins. [avec France Bleu Besançon]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17