Amazon se lance dans la vente de médicaments prescrits sur ordonnance aux Etats-Unis | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Amazon se lance dans la vente de médicaments prescrits sur ordonnance aux Etats-Unis

Le géant américain du e-commerce a affirmé, ce mardi 17 novembre, son ambition de conquérir le secteur de la santé en lançant “Amazon Pharmacy”, un “magasin” en ligne où les clients pourront acheter des médicaments.

 

C’est une nouvelle qui risque de ne pas plaire à de nombreux pharmaciens. Le géant américain du e-commerce Amazon a annoncé, ce mardi 17 novembre, le lancement d’une nouvelle offre : “Amazon Pharmacy”. Elle permettra aux consommateurs d’acheter en ligne des médicaments, prescrits sur ordonnance. Les clients pourront les recevoir à la maison, et en moins de deux jours et gratuitement pour les membres Amazon Prime.

Nouveauté, note la compagnie dans un communiqué, les membres Prime pourront bénéficier d’économies lorsqu’ils paieront leurs médicaments sans assurance, mais aussi dans plus de 50.000 officines américaines participantes. Des économies pouvant aller “jusqu'à 80% de réduction sur les médicaments génériques et 40% sur les médicaments de marque lorsqu'ils paient sans assurance”.

 

“Gagner du temps et de l’argent”

Cela fait plusieurs années qu’Amazon convoite le secteur pharmaceutique, précise le site Frenchweb. En 2018, le groupe avait notamment racheté la pharmacie en ligne, PillPack, pour 753 millions de dollars. Et l’an dernier, le géant américain avait lancé une offre de livraison de médicaments sans ordonnance, Amazon Basic Care”.

“PillPack offre un service pharmaceutique exceptionnel aux personnes souffrant de maladies chroniques depuis plus de six ans. À présent, nous étendons notre offre de pharmacies à Amazon.com, ce qui aidera davantage de clients à gagner du temps, à économiser de l'argent, à simplifier leur vie et à se sentir en meilleure santé”, assure le vice-président senior des consommateurs nord-américains chez Amazon, Dough Herrington.

 

“Hors de question en France”

Certains médicaments, comme les opioïdes, seront interdits à la vente. Question sécurité, la compagnie américaine assure que tout sera mis en place pour garantir l’authenticité des ordonnances transmises en ligne. Par ailleurs, le consommateur devra remplir un formulaire avec sa date de naissance et son sexe.

Interrogé par BFM Tech, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, a martelé qu’il était “hors de question” qu'un tel service soit mis en place en France.

 

[avec French Web et BFMTV]

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…