PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les urgences de l'hôpital d'Armentières temporairement fermées après une cyberattaque

Le centre hospitalier d'Armentières, dans le Nord, a été victime d'une cyberattaque dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 février. Elle a entraîné la fermeture des urgences de l'hôpital, tandis qu'une cellule de crise a été mise en place.  

 

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 février, le centre hospitalier d'Armentières (Nord) a été victime d'une cyberattaque. Elle a entraîné la fermeture temporaire des urgences de l'hôpital, a indiqué la direction de l'établissement dans un communiqué. Les pirates auraient demandé une rançon à l'hôpital, selon France Bleu Nord

C'est vers 2 heures du matin que "le centre hospitalier d'Armentières a été victime d'une cyberattaque confirmée par l'impression de plusieurs messages de ransomware sur les imprimantes de l'établissement", a indiqué l'hôpital, confirmant une information du journal La Voix du Nord.  

Moins d'une heure plus tard, "l'ensemble des PC a été déconnecté volontairement du réseau principal de l'hôpital par mesure de sécurité", a-t-il poursuivi. Une cellule de crise a donc "été déclenchée à 5h40, cette attaque impactant l'ensemble du centre hospitalier, les mesures ont été mises en œuvre pour assurer la continuité des soins dans les étages" et les urgences "ont été fermées par mesure de sécurité pour 24 heures".  

Interrogé par nos confrères de France Info, le directeur délégué du CH d'Armentières a indiqué ne pas connaître "l'ampleur de l'attaque" : "Les cyberattaques se multiplient, on a des protections en regard." La cellule de crise a été suspendue pour la nuit de dimanche à lundi, mais les services informatiques ont continué à diagnostiquer tous les réseaux en lien avec le CHRU de Lille.  

Dans ce contexte, "un accueil est organisé pour assurer une parfaite réorientation vers les autres services d'urgence du territoire", a précisé le centre hospitalier, assurant que la situation sera réévaluée "toutes les 12 heures". Par ailleurs, "des investigations sont en cours" pour "établir un diagnostic".   

 

[avec AFP, France Bleu et FranceInfo

0 commentaire
36 débatteurs en ligne36 en ligne





D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Etes-vous favorable à l'exonération fiscale des médecins libéraux qui poursuivent leur activité après avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite?

Michel Rivoal

Michel Rivoal

Non

Je voudrais bien que l'on rase gratis et pourtant je porte la barbe! Je voudrais bien un revenu pour tous surtout pendant les étu... Lire plus

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…