Patients Covid qui ne guérissent pas : ouverture d'une consultation dédiée à l'hôpital Foch de Suresnes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Patients Covid qui ne guérissent pas : ouverture d'une consultation dédiée à l'hôpital Foch de Suresnes

Depuis ce vendredi 12 juin, l'hôpital Foch de Suresnes propose une consultation multidisciplinaire de 2h30 baptisée "Rehab-covid". L'objectif est de prendre en charge les patients qui, un mois et demi à deux mois après avoir été atteints de formes non graves de la maladie, se plaignent d'une résurgence de leurs symptômes (mal de tête, essoufflement, fatigue...).

Ils souffrent de ne pas pouvoir monter deux étages ou faire leur course sans s'essouffler, de sensations d'oppression thoracique au point de les amener aux urgences pour suspicion d'un problème cardiaque. Se plaignent d'avoir la tête qui tourne quand ils se lèvent, de maux de tête. Certains ont perdu 6 à 8 kg...

Ces patients, qui ont été atteints d'une forme bénigne à modérée, avec parfois une courte hospitalisation et un peu d'oxygène, n'arrivent pas à tourner la page, explique le Dr Nicolas Barizien, chef de service de Médecine physique et réadaptation, responsable de cette prise en charge à l'hôpital Foch.  "Il faut faire quelque chose maintenant afin d'éviter que cela devienne chronique", dit-il.

L'hôpital Foch de Suresnes propose donc depuis vendredi une consultation multidisciplinaire de 2h30. Un bilan complet est proposé aux patients - épreuve d'effort médicale sur un vélo fixe, avec électrocardiogramme, test du souffle et évaluation de la force musculaire. Ces tests permettent d'éliminer des complications de la pneumopathie due au coronavirus (embolie ou fibrose pulmonaires, surinfection respiratoire, atteintes cardiaques). Le bilan comprend également différents entretiens (diététicien, psychologue, kinésithérapeute), dont un médecin fait la synthèse et prescrit une solutions adaptées à chacun.

"Pour savoir à quoi c'est dû, il faut les évaluer, pour trouver un diagnostic, une piste, avec des solutions relativement simples. On essaye de faire le tri dans cette nébuleuse de symptômes", comment le Dr Nicolas Barizien.

Cela peut être un problème de stress post-traumatique, que les psychologues, les psychiatriques savent traiter, de l'hyperventilation qui peut expliquer le mal de tête, souvent quand on se lève, qui se soigne avec de la rééducation respiratoire, ou du "déconditionnement à l'effort" (pertes des capacités à l'effort lié à l'essoufflement, la perte musculaire pendant la maladie et le confinement...).

Les diététiciennes ont un rôle important pour aider à reconstituer le muscle perdu, et réduire la masse grasse qui l'a souvent remplacé. Rétablir l'équilibre nutritionnel est plus facile dans les six mois, avertit le médecin.

La prise en charge peut se faire en ville chez des professionnels (kinés pour regagner de l'endurance cardio-respiratoire par exemple) et pour certains de l'auto-rééducation chez soi, poursuit-il. L'hôpital Foch se charge des rééducations plus techniques pour les patients qui ont des comorbidités.

Ces consultations sont réservées pour l'instant aux très nombreux patients qui ont été soignés à Foch (téléconsultation ou hospitalisation) et dont on est sûr qu'ils ont fait un Covid-19 (test virologique RT-PCR positif). L'offre n'exclut pas les éventuels autres patients adressés par des médecins généralistes, dans la mesure des disponibilités des médecins, diététiciens et psychologues.

[Avec AFP]

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…