Psychiatrie : pourquoi il faut désincarcérer la spécialité | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Psychiatrie : pourquoi il faut désincarcérer la spécialité

Grèves, maltraitance, manque de moyens, de lits d’hospitalisation… La psychiatrie hospitalière défraye régulièrement l’actualité. Mais ses problèmes sont anciens et très profonds. La réforme en cours veut s’atteler à un secteur atypique, qui ne veut plus le rester. Peut-on y croire ? Amiens, Rennes, et auparavant Dijon, Avignon, Bourges… Les grèves se sont multipliées cette année dans au moins une dizaine d’hôpitaux psychiatriques à travers la France. Allant parfois même jusqu’à la grève de la faim au cours de l’été, comme à l’hôpital du Rouvray près de Rouen ou au...
2 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…