"Il ne faudrait pas la juger à travers ce que l'on sait maintenant" : le Dr Hamon prend la défense d'Agnès Buzyn, mise en examen | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Il ne faudrait pas la juger à travers ce que l'on sait maintenant" : le Dr Hamon prend la défense d'Agnès Buzyn, mise en examen

Appelé à réagir à la mise en examen, vendredi, d'Agnès Buzyn devant la Cour de justice de la République pour sa gestion de la crise sanitaire, le président d'honneur de la Fédération des médecins de France (FMF) a jugé cette action en justice "prématurée" et a tenu à rappeler le contexte de l'époque. 
 

Mise en examen pour "mise en danger de la vie d'autrui", Agnès Buzyn pourra au moins compter sur le soutien d'un confrère. Sollicité pour un commentaire sur BFMTV vendredi soir, le Dr Jean-Paul Hamon a pris la défense de l'ancienne ministre de la Santé. "Cette action de justice intervient trop tôt, alors qu'on est encore en pleine pandémie", a-t-il lancé. "Et puis surtout, il ne faudrait pas juger Agnès Buzyn à travers ce qu'on sait maintenant, il faudrait rappeler ce qu'on savait en janvier et en février [2020, NDLR]", a relevé le président d'honneur de la FMF. Le généraliste a ainsi rappelé que le premier cas signalé sur le sol français remontait au 23 janvier 2020 : un patient originaire de Taïwan ausculté par un praticien de SOS médecins. "L'ARS a très bien réagi", en contactant, en isolant et en testant les quelques 150 patients vus au cours de la semaine suivante par ce médecin. "Tout le monde s'était dit 'bon c'est un truc qu'on contrôle'", se souvient-il.  

Trois semaines plus tard, Agnès Buzyn quittait l'avenue de Ségur pour se lancer dans la course aux municipales, à Paris. Pour le généraliste, c'est finalement la seule chose "qu'on pourrait reprocher" à Agnès Buzyn : avoir quitté le navire alors que la tempête s'annonçait. 

[avec BFMTV.com

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…