"Saignées purificatrices" : plusieurs personnes arrêtées pour exercice illégal de la médecine en Seine-Saint-Denis | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Saignées purificatrices" : plusieurs personnes arrêtées pour exercice illégal de la médecine en Seine-Saint-Denis

Selon les informations de franceinfo, un couple d’une quarantaine d’années a été placé en garde à vue, ce dimanche 25 octobre, soupçonné d’escroquerie, de blanchiment et d’exercice illégal de la médecine. Ils auraient, en effet, effectué des “saignées purificatrices” pendant deux ans dans un hôtel de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. A La Courneuve, deux cabinets effectuant des saignées ont été perquisitionnés, ce mardi, et trois personnes arrêtées.

 

L’homme, interpellé dans l’Eure et la femme, arrêtée en Seine-Saint-Denis, tous deux soupçonnés d’exercice illégal de la médecine, ont été placés en garde-à-vue ce dimanche, révèle franceinfo. Pendant deux années, un couple de quadragénaires aurait pratiqué des “saignées purificatrices”, appelées hijama, au sein d’un hôtel de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.Ces saignées auraient par ailleurs été effectuées dans des conditions d’hygiène “déplorables”, rapporte une source proche de l’enquête.

L’hijama est un acte pratiqué par certaines personnes dans la communauté musulmane, consistant à réaliser de petites incisions dans la peau afin d’extraire du sang grâce à des ventouses. Cette pratique permettrait, selon ses promoteurs, de guérir des migraines, des glaucomes, des rhumatismes, voire même l’infertilité et l’autisme. 

 

Des dizaines de victimes potentielles

Selon franceinfo, l’homme se faisait passer pour un kinésithérapeute, et la femme pour une infirmière pour réaliser ces saignées, que seuls les médecins peuvent effectuer. Lors des perquisitions, des sacs remplis de billets ont été découverts, et 150.000 euros ont été retrouvés sur un compte bancaire. Les enquêteurs soupçonnent de fait une pratique lucrative. Selon Le Parisien, La séance pouvait être facturée de 50 à une centaine d'euros. Au total, un peu moins d'une centaine de victimes potentielles de cette activité non déclarées ont été identifiées.

Le couple a été auditionné lundi pour “escroquerie, blanchiment et exercice illégal de la médecine”. Le commissariat de Rosny-sous-Bois est en charge de l’enquête, qui a débuté en juin dernier.

 

Deux cabinets perquisitionnés à La Courneuve

D'autres faits de ce type ont été repertoriés par le Parisien, qui indique que la pratique, qui constitue une réel danger pour la sané publique, est dans le collimateur des autorités, des services du renseignement (la DGSI), de la Miviludes (mission interministérielle de vigilance contre les dérives sectaires) et de l'Agence régionale de santé (ARS). En décembre 2017, une femme s'était notamment retrouvée dans le coma aux Pavillons-sous-Bois.

Dans le quartier des Quatre-Routes à La Courneuve, deux cabinets ont été perquisitionnés ce mardi. Deux praticiens et une secrétaire ont été placés en garde à vue pour "exercice illégal de la médecine, blanchiment et escroquerie", indique le parquet de Bobigny.

 

[avec franceinfo et le Parisien]

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…