À domicile, sur les pistes, en MSP ou à l’hôpital… Les quatre vies d’une médecin de montagne

04/01/2022 Par Laure Martin
Le Dr Magaly Guilmont exerce comme médecin urgentiste au pied des pistes de ski, tout en participant à la création d’une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) dans les Alpes-de-Haute-Provence. Mais pour proposer une offre de soins répondant aux besoins du territoire, elle a besoin de renfort... car pour le moment, c’est seule qu’elle assure son activité sur deux sites.
 

Cet article a initialement été publié sur le site du Concours pluripro. "J’ai toujours fait de la médecine d’urgence, c’était mon choix." Praticienne hospitalière, le Dr Magaly Guilmont a d’abord exercé à temps plein aux urgences de l’hôpital de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) à partir de 2005. Également titulaire d’une Capacité de médecine d’urgence (CAMU) et de diplômes sur la médecine de catastrophe, le transport aérien ou encore le rapatriement, elle prend contact avec la municipalité de La Foux d’Allos un jour de 2015 où elle apprend que ce village/station de ski recherche un médecin pour exercer au pied des pistes – condition indispensable pour l’ouverture de la station. La municipalité se disant prête à mettre à disposition un cabinet médical avec un appareil de radiologie, le Dr Guilmont accepte d'y exercer quatre mois dans l’année, tout en gardant son activité hospitalière (à 60 %). Un accord est trouvé, les travaux débutent pendant que Magaly Guilmont se forme à l’exercice libéral et aux démarches administratives pour son installation. "Je me suis installée en secteur 2, indispensable pour employer l’infirmière avec qui je travaille afin d’effectuer les soins aux patients." Par décision préfectorale, le cabinet est obligatoirement ouvert du 15 décembre au 15 avril, période sur laquelle le Dr Guilmont prend en charge entre 45 et 60 patients quotidiennement. "Ce cabinet accueille tous les patients, quelle que soit la pathologie, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. C’est très prenant", reconnaît-elle. Une activité qui se déroule au cabinet, sur piste, hors-piste et à domicile. Le reste de l’année, un médecin généraliste installé à La Foux d’Allos, prend en charge la patientèle locale.

 

Le développement d’une MSP En réponse à la désertification médicale, la commune d’Aiglun (1 400 habitants), située au sud-ouest de Digne-les-Bains, a lancé la construction d’une MSP, qui devrait voir le jour courant 2023. Notre praticienne s’est engagée depuis cette année dans cette nouvelle aventure. Elle travaille sur ce projet avec deux infirmières libérales formées à la pratique avancée et une kinésithérapeute. "Nous avons conçu...

le projet médical autour de la prise en charge globale du patient avec une consultation infirmière et la coordination dans le cadre du suivi des pathologies chroniques", explique Magaly Guilmont au Concours pluripro. Elles ont toutes trois effectué une formation d’une journée sur la coordination et ont fait l’acquisition d’un logiciel dédié à la coordination pour le fonctionnement de la maison de santé pluriprofessionnelle. En attendant l’ouverture, la médecin a ouvert début juillet 2021 une consultation de soins non programmés à Aiglun afin de répondre aux besoins du territoire. En dehors de la période skiable, elle y assure donc des consultations les mardis, mercredis et jeudis de 9h à 18h, et n’exerce plus à l’hôpital "que" trois week-ends par mois.

 

Un appel à candidats Lors de l'entretien accordé au Concours pluripro, aucune décision n’avait été prise concernant la signature de l’Accord conventionnel interprofessionnel (ACI) et les financements qui en découlent. Le Dr Magaly Guilmont recherchait alors des généralistes et/ou urgentistes "afin de créer une équipe médicale apte à assurer, à raison de dix jours par mois, chacun des postes que je tiens seule pour le moment". Elle craignait de devoir fermer la consultation de soins non programmés afin de remplir ses obligations à la station de ski. "Dans l’idéal, je cherche quatre médecins pour exercer sur les deux structures." A Aiglun pour de la médecine générale de suivi de patients, de la consultation non programmée, de la téléconsultation et la prise en charge coordonnée du patient avec le développement de consultations spécialisées, et à La Foux d’Allos pour des consultations saisonnières été/hiver.

Vignette
Vignette

Les négociations conventionnelles entre les médecins et l'Assurance maladie doivent-elles reprendre?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Oui

Pas de négociation , pas de convention . Pas de convention , les médecin ayant les patientèles les plus fragilisées et les patient... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17