"On peut tenir encore un peu, mais le bas de laine n’est pas extensible" : la détresse des médecins de montagne | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"On peut tenir encore un peu, mais le bas de laine n’est pas extensible" : la détresse des médecins de montagne

La décision est tombée jeudi : les remontées mécaniques des stations de ski ne rouvriront pas le 1er février au regard de l’épidémie de Covid, au grand dam des restaurateurs, hôteliers, mais aussi des médecins de montagne dont l’activité hivernale constitue leur principale source de revenus. Face à cette “une saison blanche” qui s’annonce, les professionnels de santé qui y exercent s’inquiètent de ne pas pouvoir garder leurs cabinets ouverts, faute de patients et de moyens. Certains ont d’ores et déjà dû quitter leur vallée pour chercher du travail ailleurs...
21 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…