Un interne condamné à 8000 euros d'amende après une erreur de conversion | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un interne condamné à 8000 euros d'amende après une erreur de conversion

L’interne de l’hôpital de la Timone à Marseille avait prescrit dix fois la dose de Dépakine normale à un nourrisson de 20 mois, atteint d’une tumeur cérébrale.
 

Un vendredi d'octobre 2017, les parents du petit Nilo, âgé de 20 mois, avaient amené aux urgences de l'hôpital de La Timone, à Marseille, dans un état comateux après sa prise de médicaments. Atteint d'une tumeur cérébrale, l'enfant avait reçu des bêtabloquants ainsi que de la Dépakine. Un traitement qui était censé améliorer l'efficacité de sa chimiothérapie.

Mais l'interne qui a réalisé l'ordonnance avait commis une erreur de conversion entre milligrammes et millilitres. Le nourrisson avait donc reçu dix fois la dose normalement prescrite de Dépakine. Un lavage d'estomac en urgence avait été nécessaire pour sauver l'enfant. Les parents du petit garçon avaient donc déposé plainte auprès de la gendarmerie.

L'interne, dont le procès se déroulait en décembre, vient d'être condamné à 8000 euros d'amende avec sursis, rapporte La Provence. Il devra également verser 1000 euros à chacun des parents pour le préjudice moral.

[avec La Provence]

39 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…