Premières gardes, urgences, stages : les trois internes stars de la MG livrent leurs meilleures anecdotes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Premières gardes, urgences, stages : les trois internes stars de la MG livrent leurs meilleures anecdotes

Après une vidéo contre les clichés de la médecine générale, visionnée plus de 105 000 fois, Dr Mus, Marine Lorphelin et Et ça se dit médecin (ESCDM), trois internes en première année de médecine générale populaires sur les réseaux sociaux, publient dimanche 13 octobre une nouvelle vidéo dans laquelle ils livrent toutes les meilleures anecdotes sur leurs parcours.  

 

On connaissait déjà le trio Dr Mus - Marine Lorphelin - Et ça se dit médecin pour sa vidéo sur les clichés autour de la médecine générale… Les trois internes en première année de MG, populaires sur les réseaux sociaux, reviennent avec une nouvelle vidéo dans laquelle ils livrent souvenirs et anecdotes de leurs premières gardes, de leurs passages aux urgences et leurs moments “forts” de stages.  

Avec pour objectif de détruire les clichés sur la médecine générale, et plus globalement sur les études de médecine, les trois internes ont décidé de parler sans tabous.  

 

Stage aux urgences compliqué  

Pour les trois internes en médecine générale, le passage aux urgences a été une épreuve. “La période hivernale, c’est devenu un enfer… On n’avait pas vu le coup venir. Quand je mangeais à 15 h, j’étais content”, raconte Dr Mus. Même constat du côté de l’ex-miss France Marine Lorphelin à qui la fatigue a parfois fait perdre les pédales. “Avec les urgences, je me suis découverte dans le mauvais sens du terme, comme médecin fatigué… J’en étais à péter des plombs sur mes patients et à leur dire : ‘non mais c’est bon, on n’est pas à la maison ici !’”.  “Un patient qui vient à 2 h du matin parce qu’il a mal au dos depuis 4 mois. On a envie de lui dire : mais pourquoi vous venez aujourd’hui !’, plaisante-t-elle aujourd’hui.

Du côté de ECSDM, en stage dans un centre de lutte contre le cancer, c’est l’émotion qui prime. “Heureusement, j’avais une super équipe autour de moi, avec des infirmiers très expérimentés qui savaient que ce n’était pas facile pour nous”, explique-t-il, avant d’avouer s'être déjà enfermé dans un bureau pour pleurer, touché par le cas d’une patiente et de son mari.  

Heureusement, rappellent-ils, les urgences ont aussi leur lot de moments “drôles”. “J’avais un patient, je ne sais pas pourquoi mais il revenait toujours quand c’était moi… Il se désondait. Donc je l’ai vu quatre fois et quatre fois je lui ai mis sa sonde”, plaisante Dr Mus. “Au circuit court, j’ai aussi vu la même dame plusieurs fois pour le même motif. A chaque fois que je l’ai vue, je lui ai dit qu’il fallait qu’elle se trouve un médecin traitant… et à chaque fois elle me disait qu’elle ne savait pas !”, rigole Marine Lorphelin. 

 

Premières gardes  

Bons et mauvais souvenirs… Dr Mus, Marine Lorphelin et Et ça se dit Médecin ont en tout cas été marqués par leurs premières gardes...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…