Paces : les chiffres du numerus clausus 2019, fac par fac [INFOGRAPHIE] | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Paces : les chiffres du numerus clausus 2019, fac par fac [INFOGRAPHIE]

Très attendu par les étudiants de Paces, l'arrêté fixant le nombre d'étudiants à poursuivre les études de médecine a été publié dimanche 21 avril... avec quatre mois de retard. Pour la rentrée 2019-2020, la dernière avant sa suppression, le numerus clausus est fixé à 9314 places, soit une hausse de 13.5% par rapport à l'année précédente.

 

Il était temps. Alors que certaines facultés ont déjà fait passer les examens aux étudiants de Paces, l'arrêté fixant le numerus clausus pour l'année prochaine n'avait toujours pas été publié. Après de "multiples" relances de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf), le texte est "enfin" paru au Journal officiel du dimanche 21 avril.

"Le numerus clausus a de nouveau été augmenté cette année avec 9 314 étudiants qui pourront être admis en deuxième ou troisième année de médecine dont 8 811 étudiants autorisés à poursuivre leurs études en deuxième année de médecine à la fin de la Paces", relève l'Anemf.

Pour rappel, l'an dernier le numerus clausus était fixé à 8205, soit 13.5% de plus. Les étudiants de Paces bénéficient de 606 places supplémentaires, soit une hausse de 7.4% qui tient compte de l'augmentation transitoire du numerus clausus dans les facultés ayant supprimé le redoublement à la rentrée 2018-2019 (Paris V, VI, VII et Brest). A Lyon I, le numerus clausus est majoré de celui des élèves médecins de l'Ecole de santé des armées.

A noter par ailleurs que 503 places sont proposées au titre de...

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…