Le "partenaire français" d'arretmaladie.fr l'attaque | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le "partenaire français" d'arretmaladie.fr l'attaque

Présenté à tort comme les "partenaires français" du site arretmaladie.fr, la plateforme de téléconsultation DocteurSecu a décidé de les attaquer en justice, estimant avoir été usurpés. 

Lorsque les patients veulent cliquer pour remplir un questionnaire en ligne sur le site arretmaladie.fr, ils sont renvoyés vers une plateforme française appelée DocteurSecu, présentée comme un “partenaire”. Lancée début janvier par un juriste allemand, arretmaladie.fr permet d'obtenir un arrêt en payant 25 euros, "sans avoir besoin de se déplacer en cabinet". 

Contacté par Egora.fr, Loïc Petitprez, le fondateur de DocteurSecu, assure qu'il n'existe aucune relation juridique et commerciale avec la plateforme allemande. "La société du docteur Can Ansay nous a contactés pour une mission de conseils concernant la législation française", explique-t-il. DocteurSecu est également intervenu pour traduire le formulaire de préconsultation de l'allemand au français. Mais aucun partenariat existant, certifie Loïc Petitprez. "Aujourd'hui, ils utilisent toujours nos liens et renvoient sur notre site."

"Nous n'endossons pas la responsabilité des publications du site arretmaladie.fr qui n'est pas de notre ressort ", précisait déjà DocteurSecu dans un communiqué publié le 5 janvier. Face à la polémique de marchandisation de la médecine qui grimpe depuis quelques jours, Loïc Petitprez nous fait savoir aujourd'hui que DocteurSecu a décidé d'attaquer en justice la nouvelle plateforme pour avoir utilisé leur nom sans leur autorisation.  

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…