Tribune pro Raoult : Une praticienne "scandalisée" de découvrir qu'elle fait partie des médecins signataires

15/09/2020 Par L. C.
Témoignage
Ce lundi 14 septembre, nous avons publié un article indiquant que plus de 200 professionnels de santé venaient d’apporter leur soutien au Pr Didier Raoult, visé par une plainte à l’Ordre, via une pétition diffusée sur le site du Figaro. Une de nos lectrices, endocrinologue, nous a alerté à ce sujet : son nom, spécialité et localisation ainsi que ceux de plusieurs confrères, figurent parmi la liste des signataires sans qu’ils n’aient donné leur accord, ni même qu’ils n’aient été mis au courant de cette action. Elle témoigne de sa stupéfaction pour Egora.
 

“J’ai été stupéfaite puis très en colère.” Loin des polémiques qui entourent aujourd’hui les recherches médicales sur le coronavirus, Floriane Ouliac, endocrinologue dans une clinique de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a découvert avec stupeur que son nom, sa spécialité, et son lieu d’exercice avaient été cités dans une tribune en soutien au Pr Raoult, publiée dans Le Figaro. Et ce, sans son consentement. “C’est l’ami d’un confrère, abonné au journal, qui a vu son nom dans les signataires. Etonné qu’il ait signé cette tribune, il lui a envoyé un message et c’est à ce moment-là que mon confrère s’est aperçu que presque tous les médecins de la clinique avaient été cités. Il m’en a de suite informé”, raconte la praticienne, scandalisée. En pause déjeuner avec quelques collègues, l’endocrinologue constate qu’au moins une petite dizaine de médecins de sa clinique apparaissent sur cette liste sans avoir donné leur accord, ni même avoir été sollicité.

Que s’est-il passé ? L’idée d’un problème interne à la clinique lui vient alors à l’esprit. “Est-ce qu’un médecin de la clinique a donné nos noms pour booster cette pétition ? Je ne sais pas... mais je me pose la question”, confie le Dr Ouliac qui assure n’être ni pro ni anti Raoult. Ne voulant pas être associée à ce débat, la praticienne a contacté Le Figaro pour que le journal supprime son nom, ce qui a été fait. Mais elle n’est pas parvenue à obtenir de réponse sur l’identité de la personne qui a transmis les noms des médecins concernés. Un nouveau courrier collectif [courrier qu’Egora a pu consulter, NDLR] a ainsi été envoyé pour publier un démenti et supprimer l’intégralité des noms inscrits contre leur gré. Par ailleurs, une copie de ce courrier va être transmise au conseil départemental de l'Ordre de médecins. “L’intitulé de la pétition est directement lié à l’action demandée contre Didier Raoult à l’Ordre des médecins. Or, nous n’avons pas envie d’apparaître contre cette action par rapport à l’Ordre alors que nous n’avons rien signé”, indique l’endocrinologue.

Vignette
Vignette

Les négociations conventionnelles entre les médecins et l'Assurance maladie doivent-elles reprendre?

Jerry Tulassan

Jerry Tulassan

Non

La négociation est une série d'entretiens, de démarches entreprises pour parvenir à un accord, pour conclure une affaire ou mettre... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17