D'abord les médecins puis les infirmiers et les pharmaciens pour vacciner contre le Covid, préconise la HAS

16/12/2020 Par Sandy Bonin
"Dans les premières phases de la campagne, la HAS préconise que la vaccination se fasse autant que possible sous la supervision d'un médecin, en s'appuyant sur les infirmiers intervenant au sein des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)", indique-t-elle dans un communiqué.  
 

"Puis, lorsque le nombre de doses et le type de vaccins permettront de diversifier les lieux de vaccination, un élargissement des compétences vaccinales à l'ensemble des infirmiers et aux pharmaciens notamment pourrait être envisagé", ajoute la HAS, dans la version définitive de son avis sur "les principes qui doivent présider à l'organisation de la campagne de vaccination et à son démarrage". L'autorité sanitaire s'était par ailleurs déjà prononcée contre une vaccination obligatoire et pour qu'elle se fasse sur "prescription médicale obligatoire". Elle insiste aussi sur "la nécessité de fournir une information claire et transparente", qui prenne "en compte les nombreuses incertitudes qui seront progressivement levées", y voyant "la clé de la confiance de l'ensemble des publics envers les vaccins". "Cela implique notamment de rendre publiques les données scientifiques disponibles au sujet des conditions de fabrication, de l'efficacité et de la sécurité des vaccins, avant mais aussi après leur mise sur le marché", ajoute-t-elle.

La HAS avait publié une version provisoire de ces recommandations début novembre, avant de les soumettre à une "consultation publique" jusqu'au 30 novembre. L'organisme a reçu 86 contributions des acteurs du champ de la vaccination (professionnels de santé, associations de patients, sociétés savantes...), qui ont "enrichi" ses préconisations. "A l'exception de quelques contributions en désaccord avec les recommandations, voire avec la vaccination contre la Covid-19, les avis recueillis sont largement positifs et confortent les recommandations proposées", souligne la HAS.   [Avec AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17