Vaccination anti-Covid : les maires et les soignants de ville demandent des précisions "sans délai"

15/12/2020 Par Louise Claereboudt
Santé publique
A quelques semaines du lancement de la campagne de vaccination contre le Covid, les maires de France et les syndicats de professionnels de santé de ville appellent le Gouvernement à préciser, sans tarder, les modalités pratiques de réalisation. Ils défendent une “organisation locale de proximité” pour mener à bien cette mission de santé publique.

  L’association des maires de France et les syndicats de professionnels de santé de ville (MG France, FMF, CSMF, SML, USPO, FSPF, FNI et Sniil) demandent conjointement au Gouvernement de préciser “sans délai” les modalités de pratiques de réalisation de la vaccination contre le Covid-19. Et ce, dès que l’avis de la Haute Autorité de santé sur la stratégie à adopter sera connu, le 28 décembre en principe. Si l’on sait d’ores et déjà que la campagne débutera en janvier dans les Ehpad auprès des personnes âgées, puis auprès des professionnels de santé, les conditions de réalisation demeurent aujourd’hui très floues. Dans leur communiqué commun, publié ce mardi 15 décembre, les maires et les syndicats de libéraux appellent à mettre en place une “organisation locale de proximité”, reposant sur les acteurs de terrain.

“Dans de très nombreux territoires, élus locaux et professionnels de santé ont appris à travailler ensemble depuis mars et su mettre en place des dispositifs de tests ou de vaccination  contre  la  grippe  adaptés  aux  besoins  de  leurs  concitoyens, écrivent-ils. Cette expérience commune est précieuse pour la phase qui s'ouvre. L'Etat a tout intérêt à faire confiance à ces partenariats déjà opérationnels.” Pour mener à bien cette mission de santé publique, ils réclament une “très grande transparence dans l’information”, concernant en particulier les données scientifiques, afin de se faire comprendre de la population, qui a montré ces derniers temps une certaine méfiance et un certain scepticisme vis-à-vis des vaccins. En ce sens, maires et médecins de ville demandent à participer dès la première phase vaccinale en janvier. “Il est essentiel de s’appuyer sur les  implantations  territoriales  en  ressources  de  santé  qui  pourront  être  ainsi mobilisées”, lit-on. Ils insistent par ailleurs sur l’importance de poser “très clairement les termes du consentement  des personnes âgées et de leurs représentants”.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17