stop

Bientôt des ostéopathes dans le RPPS : "une ligne rouge" pour les Libéraux de santé

L'Agence du numérique en santé a annoncé lundi 3 juin que huit nouvelles professions de santé (opticiens, podologues, psychologues…) venaient de basculer sur le RPPS. Elles seront rejointes "dans les prochains mois" par les chiropracteurs, ostéopathes ou encore psychothérapeutes… qui ne figurent pas dans le code de la santé publique, s'indignent les Libéraux de santé.  

10/06/2024 Par Louise Claereboudt
Ostéopathes
stop

C'est officiel. Depuis le 3 juin, huit nouvelles professions ont rejoint le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) : les audioprothésistes, les épithésistes, les ocularistes, les opticiens-lunetiers, les orthopédistes-orthésistes, les orthoprothésistes, les podologues-orthésistes et les psychologues, a annoncé l'Agence du numérique en santé (ANS) sur son site internet.

S'ils ne bénéficient pour l'instant que d'un numéro Adeli, les chiropracteurs, orthophonistes, orthoptistes, ostéopathes et physiciens médicaux vont à leur tour basculer sur le RPPS "dans les prochains mois", a indiqué l'agence, le numéro Adeli étant voué à disparaître. Plus précisément, cette bascule interviendra au dernier trimestre 2024.

Une extension qui n'est pas au goût des Libéraux de santé (LDS), une intersyndicale constituée de dix syndicats représentatifs des professionnels de santé libéraux*. "Parmi ces professions, certaines ne sont pas exercées par des professionnels de santé reconnus dans le code de la santé publique", souligne l'organisation, pour qui il s'agit d'une "ligne rouge", dans un communiqué. Elle cible notamment les chiropracteurs et ostéopathes. 

S'ils comprennent "l’ambition de construire un référentiel national unique des professionnels intervenant dans le système de santé", les LDS jugent qu'il est "indispensable de proposer à l’ensemble des usagers un annuaire de santé lisible, qui distingue clairement les professions de santé reconnues des professions du secteur social ou du bien-être", écrivent-ils. 

Vigilante, l'intersyndicale demande ainsi que le nom du répertoire soit changé par RPPSS "Répertoire professionnel partagé de la santé et du social" et qu'une "distinction claire" des professions au sein de l'annuaire consultable par les patients soit mise en œuvre.  

  

 

*CDF, la CSMF, la FFMKR, la FNI, la FNO, la FNP, la FSPF, le SDA, le SDBIO et le SNAO. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

2 commentaires
2 débatteurs en ligne2 en ligne
Photo de profil de Bernard Wattrelot
224 points
Psychiatrie
il y a 1 mois
cette peudo profession de santé est en fait dangereuse... On fini par par soigner des gens en bonne santé qui finissent par croire qu'ils sont malade....Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17