"La prescription larga manu de sérologies Covid remboursables, c’est fini", alerte la FMF | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"La prescription larga manu de sérologies Covid remboursables, c’est fini", alerte la FMF

Un arrêté publié au JO modifie les conditions de remboursement des tests de sérologie à compter du 22 juin, prévient le syndicat.

Jusqu'au 21 juin, les tests de sérologie pouvaient faire l'objet d'un remboursement sans que le traitement des données administratives du test covid-19 ait été réalisé et présenté au remboursement. C'est désormais une condition sine qua non, alerte la FMF sur son site. "Le caractère remboursable (ou non) est lié à l’inscription du patient dans le dispositif "Contact-COVID", résume le syndicat, se basant sur l'arrêté publié au JO le 28 mai. "La prescription larga manu de sérologies COVID remboursables, c’est fini", en conclut la FMF.

Les tests sérologiques peuvent être réalisés à partir de J + 7 pour les patients symptomatiques graves hospitalisés après l'apparition des premiers symptômes et J + 14 pour les patients symptomatiques sans signe de gravité après l'apparition des premiers symptômes, statue l'arrêté. Les personnels soignants et les personnels d'hébergement collectif (Ehpad, prisons…) asymptomatiques peuvent également en bénéficier.

Chaque prélèvement doit obligatoirement être accompagné d'une fiche de renseignement clinique comportant notamment la date de début des signes cliniques et la réalisation antérieure d'un test RT-PCR. La prescription d'un test sérologique "ne peut être faite qu’en complément d’un test RT-PCR négatif, ou en rattrapage en cas d’impossibilité de faire un test RT-PCR dans les délais "efficaces" de 7 jours après l’apparition des symptômes", insiste la FMF.

"Toutes les autres indications ("je veux savoir", "je suis sûr que j’ai été infecté par la copine de la belle-sœur du voisin du boulanger qui l’a eu", "j’en ai besoin pour le boulot", "il m’en faut un pour partir en voyage", …) sont légitimes, mais doivent être accompagnées de la mention NR et être payées par le patient (B35 = 9,45 € ou B45 = 12,15 € en métropole, selon la technique, plus l’acte de prélèvement)", précise la FMF.

Le syndicat recommande par ailleurs aux médecins de se contenter de prescrire "Sérologie SARS-CoV-2" et de laisser le biologiste déterminer la technique appropriée en fonction de la fiche de renseignement clinique.

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…