À Marseille, une campagne inédite entre hospitaliers et libéraux pour éviter le renoncement aux soins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

À Marseille, une campagne inédite entre hospitaliers et libéraux pour éviter le renoncement aux soins

Lors d’une visioconférence, mardi 21 avril, l’AP-HM et l’URPS ML Provence-Alpes-Côte d’Azur ont alerté conjointement sur les risques liés au renoncement aux soins à travers une campagne de sensibilisation inédite.

 

“Confinés sauf pour votre santé !” Voici le message qu’ont souhaité faire passer l’AP-HM et l’URPS ML* Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers leur campagne de sensibilisation. Ensemble, médecins hospitaliers et libéraux ont tenu à mettre en garde sur une éventuelle “deuxième crise sanitaire” qui pourrait arriver au vu du “retard de prise en charge énorme d’autres pathologies”, a indiqué le Pr Dominique Rossi, président de la commission médicale des hôpitaux publics de la cité phocéenne.

En effet, depuis le début du confinement, les salles d’attente des cabinets de ville se sont considérablement vidées, de l’ordre de 50% pour les généralistes, selon Laurent Saccomano, président de l’URPS ML Paca, de 70 à 80% pour les spécialistes. En parallèle, l’activité est pratiquement à l’arrêt chez les anesthésistes et les chirurgiens. En cause : les peurs des patients de déranger ou d’être contaminés, exacerbées par des messages parfois contradictoires de la part des autorités.

 

Risques de complications et de séquelles

Au-delà des pertes financières considérables pour les soignants, c’est avant tout pour la santé des patients que l’URPS ML et l’AP-HM ont tenu à mener une campagne de sensibilisation. “On a une nette diminution des consultations pour les douleurs thoraciques ou les symptômes liés à des accidents cardio-vasculaires​, constate Laurent Saccomano. On a aussi des inquiétudes vis-à-vis...

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…