"Faites-vous soigner", plaide Véran face à la chute des consultations  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Faites-vous soigner", plaide Véran face à la chute des consultations 

Les consultations médicales, la vaccination des enfants et les dépistages de cancer ont baissé de façon importante, s'est alarmé dimanche 19 avril le ministre de la Santé, appelant les Français à se faire soigner malgré le confinement.  

 

"Le confinement ne doit pas être synonyme de renoncement aux soins", a insisté Olivier Véran lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre, dimanche 19 avril, à propos du coronavirus. "Les consultations baissent : 60% de moins pour les consultations spécialisées d'organes, 40% en médecine générale", a-t-il précisé. "On remarque une baisse inquiétante des dépistages en cancer, une baisse de la vaccination. C'est grave, c'est une situation qui doit nous inquiéter", a affirmé le ministre. 

Des chiffres cohérents avec ceux annoncés par la Cnam, le 15 avril dernier. Selon les calculs de l’Assurance maladie, les généralistes ont vu leur activité baisser de 40%, de 50% pour les médecins spécialistes. Les autres professionnels de santé tels que les dentistes, sont, eux, quasiment à l’arrêt. 

Face à cette situation, son message envers les malades a été simple : "Faites-vous soigner !" "Si vous êtes porteurs d'une maladie chronique, contactez votre médecin. La télémédecine ça sert aussi à ça, si vous avez peur de vous déplacer", a rappelé Olivier Véran, qui a également recommandé aux médecins d'appeler leurs malades chroniques, "lorsque vous n'avez pas de nouvelles".   

Par ailleurs, "nous réfléchissons à une reprise progressive d'une activité programmée dans les établissements de santé publique et privée", a noté le ministre de la Santé, alors que le report de toutes les interventions chirurgicales non urgentes avait été annoncée mi-mars. Mais cette reprogrammation ne sera possible que si elles "ne mettent pas en jeu, ni les médicaments précieux destinés aux malades en réanimation, ni les capacités de ressources humaines de réanimation et d'anesthésie".  

Pour rappel, Nicolas Revel, directeur de la Cnam, a annoncé que les libéraux pourront bénéficier d’une premier acompte lié à la compensation de perte de revenu d’ici la fin du mois, ou début mai.  

 

[avec AFP] 

 

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…