Ligne d’entraide de l’Ordre : les généralistes en souffrance | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ligne d’entraide de l’Ordre : les généralistes en souffrance

 les médecins généralistes représentent près de la moitié des appelants de la ligne d’écoute et d’assistance ordinale
D’après le dernier bulletin de l’Ordre des médecins, les médecins généralistes représentent près de la moitié des appelants de la ligne d’écoute et d’assistance ordinale, accessible au 0800 288 038. 
 

Entre juillet et novembre 2019, la commission nationale d'entraide du Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) a traité plus de 70 dossiers provenant de la ligne d’entraide et d’assistance. “Depuis six mois, cela s’aggrave”, constate le Dr Jean-Yves Bureau, président de la commission dans le dernier bulletin de l’Ordre des médecins. Numéro vert gratuit, à disposition de tous les professionnels de santé en difficulté, le 0800 288 038 permet d’être orienté par des assistantes sociales vers le service d’entraide du Cnom ou des associations. 

Sur la totalité des appels, près de la moitié (44%) proviennent de médecins généralistes et moins d’un quart (21%), des autres spécialités. 9% proviennent des kinés et 17% des infirmiers. 

 

 

La majorité (53%) est âgée entre 35 et 50 ans. Les médecins de plus de 50 ans sont 37% à avoir fait appel à la ligne alors que les jeunes médecins de moins de 35 ans sont 10% à l’avoir fait. 

 

 

Le bulletin de l’Ordre note aussi une très grande disparité entre les hommes et les femmes. Ainsi, 69% des appelants sont des femmes alors que les hommes sont 31% à avoir appelé le 0800 288 038. 

Cette commission traite des dossiers qui ne peuvent pas être pris en charge pas les départements parce qu’ils nécessitent, par exemple, une expertise plus importante ou parce qu’un médecin souhaite rester discret sur sa situation. Une grande partie des difficultés sont liées à des problèmes d’ordre professionnel, physiologique, personnelles ou familiales. 

“L’aspect financier n’est pas le plus important, note le Dr Bureau. Les sommes que nous accordons sont souvent peu élevées mais permettent au médecin de sortir de l’ornière. Les médecins méconnaissent ces aides. Pour ces raisons, nous allons travailler en 2020 sur la prévoyance et le suivi des médecins, notamment pour la reprise de leur activité ou leur reconversion.”

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…