Les remboursements des consultations de généralistes en baisse depuis janvier  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les remboursements des consultations de généralistes en baisse depuis janvier 

D’après un rapport de la Caisse nationale d’Assurance maladie, les remboursements de soins des généralistes ont reculé́ de 11,2% depuis le mois de janvier.  
 

Globalement sur les quatre premiers mois de l’année, les dépenses de soins de ville ont baissé de 2%, révèle l’Assurance maladie dans un rapport publié le 18 mai. Dans le détail, ce sont les soins dentaires qui ont le plus été touchés : - 29%, puis les soins spécialisés avec -26%, et enfin les remboursements de soins de généralistes avec -11% sur les quatre premiers mois de l’année. 

Une baisse des dépenses qui semblent s’accentuer par rapport à l’année dernière, puisque sur les douze derniers mois, relève la Cnam, ces baisses étaient respectivement de -7,5% pour les soins dentaires, +3,8% pour les soins des spécialistes et -3,9% pour les soins des généralistes.

  Sur les quatre premiers mois de l’année, les remboursements d’auxiliaires médicaux ont également largement chuté, les kinés en tête (-21,6%). Seuls les remboursements de soins infirmiers ont progressé de 2,9% (et de 4% sur les 12 derniers mois).  Concernant les indemnités journalières, elles ont augmenté de 28% entre janvier et fin avril.   

 

Chute des dépenses de santé et bond des arrêts de travail en avril pendant le Covid  
Après le violent coup de frein observé fin mars, certaines professions ont frôlé la panne à cause de la crise Covid : c'est notamment le cas des dentistes, dont les remboursements ont chuté de 94% par rapport à avril 2019, précise la Cnam dans son rapport. Le ralentissement s'est aussi accentué pour les kinés (-80%), les laboratoires de biologie médicale (-38%) et les transports sanitaires (-35%). Chez les médecins, la tendance est restée plus marquée pour les spécialistes (-53%) que pour les généralistes (-28%). Une catégorie de dépenses a battu des records : les indemnités journalières ont augmenté de 87%, portées par l'explosion des arrêts maladie, en particulier pour garde d'enfant ou pour les personnes "vulnérables" au coronavirus, qui "ont bondi à partir de début avril", souligne la Cnam. [Avec AFP] 
 
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…