"Il faut un médecin très disponible" : l'Ile-aux-Moines toujours en quête de son nouveau généraliste

27/12/2023 Par Mathilde Gendron
Après avoir annoncé son départ en septembre dernier, la seule généraliste de l'Ile-aux-Moines (Morbihan) a définitivement fermé son cabinet le 24 décembre. Alors que la population est multipliée par dix l'été, le maire de l'île recherche un, voire deux, successeurs.

 

Depuis ce dimanche 24 décembre, les 640 habitants de l’île-aux-Moines, une île située dans le Golfe du Morbihan, n’ont plus de médecin traitant. Leur généraliste de 62 ans a définitivement fermé son cabinet pour rejoindre la commune de Plouharnel, sur le continent. Pour l’heure, aucun nouveau médecin n’a été trouvé pour la remplacer. 

"On sait que venir s’installer ici, ça ne s’improvise pas, c’est avant tout un projet de vie. On a quelques petites touches, mais c’est tout. Il faut comprendre que dans ce paysage de carte postale, l’activité est souvent contraignante. 640 habitants l'hiver, 10 fois plus l'été quand arrivent les vacances. Il faut un médecin très disponible…", reconnaît Philippe Le Bérigot, maire de l’île. "Le frein le plus important, c'est celui des astreintes, qui constituent un complément de revenu intéressant, mais qui contraignent en contrepartie les médecins à être sur l'île 24 heures sur 24, 365 jours par an, car nous souffrons de cette rupture de la continuité territoriale", poursuit le maire, qui aimerait voir arriver deux médecins sur l’île. 

L’édile, qui “ne désespère pas” pour autant, propose de nombreux avantages : un cabinet entièrement équipé, une voiture électrique et un logement avec vue sur mer, composé de deux chambres. 

Parmi les habitants de l’île, la majorité a plus de 60 ans. "Il y a un bateau toutes les demi-heures. Mais une fois que vous êtes à Port-Blanc [sur le continent], il faut aller à Vannes ou à Auray pour trouver un médecin. Mais pour les gens qui ont plus de 90 ans, sans voiture, ils vont faire comment ?", s’interroge une îloise. La médecin qui quitte l’île précise qu’elle continuera de suivre les 21 résidents de l’Ehpad de l’Île-aux-Moines. 

Pour rappel, les Îlois avaient déjà été privés de médecin pendant une semaine, du 15 au 23 septembre 2021. La généraliste avait en effet fermé son cabinet car elle refusait de se faire vacciner contre le Covid. Une semaine plus tard, la médecin avait finalement accepté “pour avoir la paix”

[Avec Ouest-France, Europe 1, Le Point

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

6 commentaires
12 débatteurs en ligne12 en ligne
Photo de profil de Fabien Bray
5,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 6 mois
Une astreinte 24/24, toute l'année... C'était encore possible à l'époque où les patients avaient encore un minimum respect pour le médecin et sa vie, mais l'époque a changé. Bienvenue dans l'ère du :...Lire plus
Photo de profil de A O
7 points
Médecine générale
il y a 5 mois
Génial...le maire est ingénu...640 patients pdt 9 mois, quand il fait gris, et 6000 pdt 3 mois, quand il fait beau... Astreinte 24/24 h et 7/7 j...bien compensé par un logement de 2 pièces "avec vue ...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
5,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 6 mois
Il leur faut 2 médecins ..ok mais l île est remplit que 3 mois par an.ils font quoi dans les périodes où les 640 personnes n ont pas où peu de pb.20 actes par semaine..mais être dispo 24/24. La on ren...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17