Un duplex, un bateau et un resto : la surenchère d'un maire pour trouver un médecin

23/08/2018 Par Aveline Marques
Démographie médicale

"Dans la nouvelle maison de santé d'à côté, ils proposent de prendre en charge un an de loyer. Je me suis dit que j'allais offrir mieux." Maire de Barneville-Carteret, dans la Manche, Pierre Géhanne dénonce la "concurrence idiote" des collectivités locales, qui ne résout en rien le problème des déserts médicaux. La petite annonce qu'il a publiée fin juillet dans la presse locale a fait le buzz dans le monde entier. Un duplex de 140 mètres carrés avec vue sur mer d'une valeur de 370.000 euros, une place dans le port (3500 euros à l'année), une invitation mensuelle dans un restaurant étoilé… Dans son annonce, Pierre Géhanne a mis le paquet. Au fil des départs en retraite, sa commune de 2200 habitants, Barneville-Carteret, s'est progressivement vidée de ses médecins. "Au pôle de santé, il reste deux généralistes, dont un qui va partir en retraite l'année prochaine, expose le maire. Et on sait très bien que l'autre ne restera pas longtemps s'il est seul." Les habitants devront bientôt se rendre à Caen, à Valognes ou à Cherbourg pour se soigner.  

  Après un an de recherches infructueuses pour trouver un remplaçant, les professionnels de ce pôle de santé privés sont venus toquer à la porte du maire pour solliciter son aide. L'édile prend alors la mesure du problème : "Dans la ville voisine, ils ouvrent une maison de santé financée par des fonds publics. Ils offrent un an de loyer… et ils viennent recruter chez nous!", s'indigne-t-il. Dénonçant "une concurrence idiote" entre collectivités, Pierre Géhanne a décidé de surenchérir. Pour tenter d'attirer non pas un, mais deux médecins (un couple de préférence), l'élu mise sur les atouts de sa station balnéaire, et va jusqu'à promettre de prêter son propre bateau aux médecins. Parue fin juillet dans la presse locale, son annonce, formulée sur le ton de l'humour mais néanmoins sérieuse, a rapidement fait le tour du monde : "il y a eu des articles au Canada, dans le Times… une chaine de télé est même venue filmer de Dubaï ! ", s'enthousiasme Pierre Géhanne. Le "battage médiatique" a produit ses effets, puisque le maire a déjà reçu une quinzaine de candidatures. "Mais 10 proviennent de médecins algériens qui n'ont pas d'équivalence de diplôme", déplore-t-il. Son offre reste d'actualité.   "Les médecins ne sont pas assez payés"   Pierre Géhanne ne se fait pas d'illusion : multiplier les aides financières et les avantages matériels risque de ne pas suffire. "Les médecins ne viendront pas… parce qu'il n'y en a pas ! On peut créer 1000 maisons de santé, ça ne sert à rien", lance-t-il. Et le maire de s'étonner de l'incapacité des gouvernements à prendre les décisions qui s'imposent. "Je considère que les médecins ne sont pas assez payés. Une visite à 35 euros… quel artisan viendrait chez vous à ce tarif? C'est pour ça que les médecins ne veulent pas s'installer."  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
12 débatteurs en ligne12 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17