AME

AME : "Nous alertons sur le risque éthique, humain, économique d’une nouvelle restriction de l’accès aux soins"

Une tribune publiée dans Le Monde et co-signée par un collectifs de médecins, professionnels de santé et sociétés savantes, alerte sur les dangers d'une réforme de l'Aide médicale d'Etat (AME), qui engendrerait un risque humain et économique. 

16/04/2024 Par Sandy Bonin
AME
Vignette
AME

"A la veille d’une réforme annoncée, nous, professionnels de santé, appelons à nouveau à la défense de l’AME contre toute réduction risquant de dégrader son contenu et, par extension, le système de soin français. Nous souhaitons rappeler que les personnes sans couverture maladie sont plus souvent que les autres prises en soins à des stades plus avancés, au risque d’augmenter la saturation du système de santé et le coût des soins", écrit le collectif composé entre autres du Pr Paul Frappé, président du Collège de médecine générale, ou encore du Pr Olivier Saint-Lary, président du Collège national des généralistes enseignants.

Si l'AME équivaut à 0,5% du budget de l'Assurance maladie* "la consommation trimestrielle moyenne par bénéficiaire est restée stable au cours des quinze dernières années, en dépit de l’augmentation du coût des soins sur la période", relèvent les signataires, qui pointent également les "moins de 3% d'anomalies" ou fraude liées à l'AME.

"Les données disponibles contredisent l’idée que l’AME est un facteur d’attractivité pour les candidats à l’immigration. Il n’est pas le dispositif le plus généreux d’Europe : plusieurs pays voisins offrent un panier de soins plus large ou avec moins de restrictions d’accès, notamment relatives au plafond de ressources", remarquent les auteurs, qui notent que le dispositif est "correctement cadré sur le plan réglementaire", empêchant les dérives. 

"Les propositions de réduction de son champ vont à l’encontre des principes d’universalité du soin, d’humanité et d’indépendance du secteur de la santé", alerte le collectif, "défavorable à toute complexification des démarches administratives pour recourir à l’AME". 

Un bilan de santé pour tous les primo-arrivants

"En 2023, une enquête associative alertait déjà sur la détérioration de l’accès à l’AME liée à un cumul d’obstacles administratifs : 64 % des personnes interrogées avaient rencontré des difficultés pour se soigner, faute de couverture santé, et, parmi elles, sept personnes sur dix avaient renoncé aux soins", déplore le texte.

"Par cette tribune, nous alertons donc de nouveau sur le risque éthique, humain, mais aussi économique d’une nouvelle restriction de l’accès aux soins des personnes en situation irrégulière. (…) Une santé dégradée coûte plus cher qu’une santé préservée, attelons-nous aujourd’hui à rendre les soins plus accessibles à tous", concluent les signataires, favorables à "la proposition d’un bilan de santé pour toutes les personnes primo-arrivantes".

[avec LeMonde.fr]

 

*L'AME dépend du budget de l'Etat, pas de la Sécurité sociale.

Références :

Les signataires :
Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), Dr Andréas Wermer, président
Collège de la médecine générale (CMG), Pr Paul Frappé, président        
Collège national des généralistes enseignants (CNGE), Pr Olivier Saint-Lary, président
Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), Dr Joëlle Belaisch Allart, présidente                
Collège national des sages-femmes de France (CNSF), Eléonore Bleuzen-Her, présidente                
Conseil national professionnel de pédiatrie (CNP Pédiatrie), Dr Emmanuel Cixous, président                
Fédération française de pneumologie (FFP), Pr Christophe Leroyer, président
Société française d’endocrinologie (SFE), Pr Gerald Raverot, président    
Société française de lutte contre le sida (SFLS), Dr Hugues Cordel, président
Société française de médecine d'urgence (SFMU), Pr Sandrine Charpentier, présidente
Société française de médecine générale (SFMG), Dr Julien Le Breton, président
Société française de microbiologie (SFM), Pr Sonia BURREL, présidente    
Société française de pédiatrie (SFP), Pr Agnès Linglart, présidente            
Société française de pneumologie de langue française (SPLF), Pr Jésus Gonzalez, président                
Société française de recherche des infirmiers en pratique avancée (SoFRIPA), Sébastien Chapdaniel, président                
Société française de santé publique (SFSP), Pr Anne Vuillemin, présidente    
Société française du cancer (SFC), Dr Manuel Rodrigues, président        
Société française d'hématologie (SFH), Pr Thierry Facon, président        
Société francophone de médecine tropicale et de santé internationale (SFMTSI), Pr Eric Pichard, président                
Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT), Pr François Vrtovsnik, président                
Société française de virologie (SFV), Dr Noël Tordo, président                
Société de pathologie infectieuses de langue française (SPILF), Dr Bernard Castan, président                
Société de réanimation de langue française (SRLF), Pr Laurent Papazian, président
Société de médecine des voyages (SMV), Pr Christophe Rapp, président        
Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), Jéremy Darenne, Président                
Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), Lysa Da Silva, présidente                
Collectif des Médecins généralistes pour l'accès aux soins (CoMeGAS), Dr Martine Lalande                
Collégiale de pédiatrie d’Ile-de-France, Pr Loic De Pontual, président            
Comité pour la santé des exilés (Comede), Dr Arnaud Veisser, directeur    
Conférence nationale des présidents de CME de CMG des Centres Hospitaliers (CMECH), Dr Thierry Godeau, président                
Conférence nationale des présidents de CME des Centres Hospitaliers Spécialisés (CMECHS), Dr Christophe Schmitt, président                
Conférence nationale des présidents de CME des Centres Hospitaliers Universitaires (CMECHU), Pr Remi Salomon, président    
Coordination nationale des PASS, Dr Rémi Laporte, coordonateur régional des PASS région PACA                
Fédération française des diabétiques (FFD), Jean-François Thebaut, vice-président    
Fédération nationale des centres de santé (FNCS), Dr Hélène Colombani, présidente
Fédération nationale des étudiants.e.s en kinésithérapie (FNEK), Maxime Marcoin, président                
Groupe de pédiatrie générale sociale et environnementale (GPSE), Dr Elisabeth Martin Lebrun, présidente                
Groupe de pédiatrie tropicale (GPTrop), Pr Albert Faye, président        
Groupe francophone de réanimation et d'urgence pédiatrique (GFRUP), Pr Stéphane Leteurtre, président                
Institut Jean-François Rey (IJFR), Dr Alain Beaupin, président                
Intergroupe Migrants et populations vulnérables de la SPILF et de la SFLS, Pr Nicolas Vignier, co-coordonateur                
Pédiatres du Monde, Dr Chantal Karila, présidente                
Samu urgences de France (SUDF), Dr Marc Noizet, président                
Société de formation thérapeutique du généraliste (SFTG), Dr François Bloe, président
Syndicat national des médecins de PMI (SNMPMI), Pierre Suesser, président
Syndicat national des pédiatres hospitaliers (SNPeH), Dr Jeremy Do Cao, président    
Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs, élargi aux autres spécialités (SNPHAR), Dr Anne Geffroy-Wermet, présidente        
Syndicat des psychiatres des hôpitaux (SPH), Dr Marie José Cortes, présidente
Union syndicale de la psychiatrie (USP), Dr Charles-Olivier Pons, président    
Union syndicale des médecins de centres de santé (USMCS), Dr Frédéric Villebrun, président.

Vignette

0 commentaire
15 débatteurs en ligne15 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17