Le ministre de la Santé défend l’aide médicale d’Etat

30/05/2023 Par Fanny Napolier
Politique de santé
Alors que le Gouvernement cherche l’appui des parlementaires de droite pour voter son projet de loi immigration, le ministre de la Santé, François Braun, a défendu l’aide médicale d’Etat. 

 

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur issu des rangs de la droite, s’est dit prêt à discuter des modalités de l’AME. Le Gouvernement convoite le soutien des Républicains pour l’adoption de son projet de loi immigration, qui voudraient limiter l’AME à une "aide médicale d’urgence". 

Interrogé sur ce sujet au Grand jury RTL/LCI/Le Figaro, le ministre de la Santé a rappelé que l'aide médicale d'Etat (AME) représentait "0,5%, même un peu moins, de l'ensemble du budget de la Sécurité sociale", et souligné qu’elle présentait des enjeux "extrêmement forts qui sont des enjeux de santé publique". 

Quant à la réduire à une aide médicale d'urgence, "ça veut dire quoi l'urgence, ça veut dire combien de temps? Est-ce qu'on va soigner un diabète qui est déséquilibré et qu'on va laisser se déséquilibrer après?", s’est-il interrogé. "Il faut une vision globale de santé publique", a-t-il insisté. 

Il a en revanche jugé "anormal qu'il y ait des filières pour venir faire (en France) des soins qui peuvent être faits dans le pays d'origine de ces patients". "Donc un équilibre est à trouver", a estimé François Braun. 

D’autre part, le ministre indique avoir "travaillé" avec Gérald Darmanin sur l'extension aux professions de santé du "passeport talent", jusque-là réservé aux chercheurs étrangers ayant un contrat avec une unité de recherche en France. "Je souhaite l'étendre dans un premier temps aux métiers (comme) les médecins, les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens, les sages-femmes parce que c'est là que nous avons le manque le plus criant de professionnels", a-t-il expliqué. La condition serait "un contrat avec un établissement" de santé, qui leur permettrait de venir en France et leur donnerait "13 mois pour leur laisser le temps de passer l'examen de validation des connaissances". La réussite à cet examen donnerait "un titre de séjour de quatre ans" qui leur permettrait "de faire venir leurs familles", a développé le ministre. 

[avec AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17